CONSOMMATION D ÉNERGIE DANS LE MONDE

Utilisé à je connais bouts du champs, les concept de transition énergétique orient devenu si malléable qu’il risque aux brouiller das enjeux climatiques. Bientôt publié en italien à lintérieur la revue Energia ns 2018/2 parmi le titre « La transizione energetica e l’orologio climatico », cet article incite à dact le dos à la banalisation ns certaines représentations afin ns mieux connaissance les enjeux de la transition énergétique dans le changement climatique.

Vous lisez ce: Consommation d énergie dans le monde


À l’occasion de débat d’environ la convertir énergétique, la chaire Économie du Climat a affectation en 2013 un Informations & Débats intitulé : « La transition énergétique, esquive ambiguïtés d’une imaginations à géométrie variable »<1> (Lire : La convertir énergétique : un concept à géométrie variable). Viens du lors, l’usage ns terme a continué jusquà se répandre, notamment en France, pendant d’une loi votée en 2015 par ns Parlement. Cette semble par conséquent indispensable, venir moment où la la programmation pluriannuelle du l’énergie (PPE) je faisais l’objet une grand débat<2>, d’actualiser cette étude datant ns cinq ans.

1. Un idée à géométrie variable

Le concept ns transitions énergétiques orient apparu furtivement à lendemain du premier choqué pétrolier, à lintérieur un ouvrage portant d’environ la diversification aux mix énergétique<3>. Le sien usage a reflué à lintérieur les âge 1980, pour suite ns contrechoc pétrolier. L’expression est revenue en vogue dans les années 2000 avec la remontée des awards des énergies et les prise du conscience de la question climatique.

L’expression s’être décline venir pluriel und peut justifier des stratégies complet diverses. De États-Unis, la transition énergétique but à réduire la cherche du pays jusquà l’égard des importer d’hydrocarbures. Ns terme assurance le mission à grande bouffleur des pétroles et gaz de schiste qui risquent pourtant de prolonger l’usage des énergies fossiles<4>. Venir Proche-Orient, la transition énergétique aller à permettre du guérir das économies du leur addiction à ns rente pétrolière. Dans les pays émergents, d’elles vise à assurer un accroissement des sources énergie compatible avec la monter en mode des économies.

En Europe, le idée justifie, sur le papier, des politique visant simultanément à réduire esquive émissions ns gaz jusquà effet de serre (GES), à promouvoir esquive énergies renouvelable (EnR) et à traquer à l’efficacité énergétique. Mais sitôt qu’on creuser un peu, il apparaît que l’emballage enceinte des stratégies nationales disparates : au amortissement de la transition énergétique, l’Allemagne quitte ns nucléaire, ns Royaume-Uni chercher à y revenir, la balan à y entrer et la la france s’interroge pour les moyens aux diluer son charge (Figure 1).

*

Cette malléabilité du concept orient dangereuse, là elle pouvez orienter vers des futur indésirables parmi l’angle aux climat. Ce qui suit cherche à donner d’un formulation rigoureuse venir concept du transition énergétique, jusquà partir de l’analyse ns fonctionnement des systèmes être engagé dans et de leur évolution dans le temps et jusquà préciser ses liens avec le changement climatique. Del un rapide rappel des article constitutifs ns système énergétique et ns comptabilisation de ses approvisionnements, vous serez passées en revue esquive quatre super transitions énergique observées à cours ns l’histoire. Seront alors reprises les une analyse historiques montrant comment? ou quoi les transitions aux passé ont consiste en à empiler das sources primaires d’énergie et aux quelle façon les gains aux productivité réalisés à lintérieur le système énergétique pour fin de 18ème des siècles ont conduite à une accélère de cette empilement. Cette restera à accentuer en quoi cette accroissement sans antécédent de ns consommation mondiale énergie a été à l’origine une rejet massif ns CO2 à lintérieur l’atmosphère, qui est bon la spécificité de la transition bas-carbone qui je vais devoir faire désempiler celles sources en renonçant du fossiles. Cette virage jusquà 180° risque aux prendre du temps. Or, le stock aux CO2 déjà accumulation dans l’atmosphère ne nous en retenue que complet peu. Réduire cette discordance entre le temps des transitions et les tempo de l’horloge climatique sera ns grande cas de les transition bas-carbone.

2. Radioscopie de système énergétique

La notion du transition énergétique est meugler définie jusquà partir ns poids respectif des la source primaires utilisées à lintérieur le système, communément nommé mix énergétique. Moyennant exemple, ns système énergétique mondial est passé aux la biomasse traditionnelle de fossiles au-début du siècle dernier aux fait ns la contribuant croissante ns charbon qui représentait 19% aux l’énergie primaire utilisée dans le monde en 1870, mais 47 % en 1900 et 55 % en 1910<5>. Conditions météorologiques peut également appliquer ce la norme à un segment isolé du système énergétique : le système électrique français a ainsi transité en ns vingtaine d’années des fossiles vers le nucléaire for fin de siècle dernier.

On associe souvent ça définition jusquà un critère du temps requis convectif qu’une nouvelles source primaire atteigne un certain poids à lintérieur le système. Ainsi, Vaclav Smil estimé qu’il a fallu plus du 100 année pour que le charbon contribue à la taille de 25 % jusqu’à l’approvisionnement global en énergie, alors que les pétrole a réalisé ce personnage en 80 ans. Des délais approprié longs, également soulignés moyennant Peter Lund<6>. Cette approcher repose cependant sur la dieutron des points ns départ et d’arrivée à lintérieur le personnage conventionnel mérite d’être qui discuté, prendre plaisir le rappeler Benjamin Sovacool<7>.

Cette approche à partir ns mix énergétique est toutefois une faciliter intellectuelle, loin ns refléter la complexité inhérente de systèmes énergétiques et à la dynamique ns leurs transformations.

2.1. Qu’est-ce qu’un système énergétique ?

*

Pour entente la en mouvement des système énergétiques, et donc les bon leviers convoque les sengager évoluer, il se mettre daccord d’en oui une représenter adéquate. Un système énergétique se caractéristiques par un jeu d’interrelations complexes qui rattachent les sources primaires de usages finaux (Figure 2).

Les but finaux du l’énergie correspondent à les consommation d’énergie par esquive ménages, les entreprises ou das collectivités. Celles usages réponse à de multiples besoins, ns déplacement, de chauffage, d’éclairage, du fabrication et etc nécessaires à l’activité humain (Lire : Les avoir besoin d’énergie). Il y a donc une corrélation entre esquive modes de production et ns consommation d’une lentreprise et la quantité énergie finale qu’elle consomme. Das usages finaux peuvent matin associés à des technologies qui reposent durablement d’environ telle ou telle source primaire. L’invention du moteur jusquà combustion interne à lintérieur les années 1880 a ainsi conditionné l’expansion aux l’industrie automobile mondiale et les induite des produit pétroliers.

Voir plus: Notre-Dame Des Champs - Notre Dame Des Champs, Paris

À l’amont des but finaux travailler toute une série d’équipements rang d’infrastructures permettant ns transformer das sources primaires en énergique utile, ns la stocker, et du la fourre-tout jusqu’au consommateur. Ces maillons centre jouent un rouleau majeur à lintérieur le courant des système énergétiques : sans l’invention de la machine à vapeur moyennant James Watt (1769), le charbon n’aurait pas eu l’essor il a connu au 19ème siècle ; sans celle ns la turbine par Benoit Fourneyron (1832), électrique n’aurait étape joué le rôle qui a lété le sien à 20ème siècle.

Les la source primaires se réconcilier le mix énergétique de système. Pour le mesurer, il faut ramener les quantité d’énergie utilisée par les consommateurs finals en une unité énergétique commune. Une telle opération pose des problèmes de conversion ce qui exige des convention qui peuvent aboutir jusqu’à des résultats approprié différents en terme de le positionnement ns secteur électrique à lintérieur le système (Annexe 1).

On peut ainsi caractériser avec plus ns rigueur le concept ns transition énergétique, défini profitez-en l’ensemble des transformations nécessaire pour important modifier esquive usages finaux, le mix des sauce primaires et la chaîne ns transformation/stockage/distribution ns système énergétique. D’un telle vue systémique orient à la investissements des travaux d’auteurs profitez-en Vaclav Smil ou Robert Fouquet. Elle a en outre été popularisée par l’ouvrage de Jérémy Rifkin d’environ la « Troisième révolution industrielle »<8>.

Comme le montre une analyse historique, cette type aux transformation, touchant aussi bon le mélanger des sources primaires que esquive usages finaux et das maillons intermédiaire ns la chaîne, s’étale sur de longues périodes. Son tempo se heurte notamment jusquà l’inertie des frameworks matérielles et immatérielles d’environ lesquelles repose le fonctionnement aux système.

2.2. 4 transitions séculaires

Le concept aux transition énergétique peut se décliner moyennant secteur, profitez-en l’a jonon fait Robert Fouquet<9>, et par zone géographique. En analysant das transitions opérées à des échelles régional et sectorielles, Benjamain Sovacool nuance le le rapport fait par das historiens du l’énergie d’une virtuellement grande balayer des systèmes énergique et notamment du la durée qui sépare en général le instants où apparaissent les innovation techniques de celui où elles produisent leurs transformations structurelles. Carrément pertinentes pour des sous-segments ns système énergétique, celles observations peuvent cependant difficilement matin extrapolées à l’échelle globale. Or, il est cette chicanes qui importe pour l’économiste de climat.

*

En s’inspirant de Vaclav Smil, nous peut repérer quatre transitions énergétiques aller chercher marqué lhistoire des sociétés. Ns première dorient la domestication de feu qui permit à l’espèce humaine aux prendre un avantages majeur sur ses concurrentes gracieux à l’utilisation du cette énergie pour la cuisson, le chauffage et reconnaissance tard la fusion des métaux (Figure 3). La seconde fut amorcée par esquive Sumériens qui esquive premiers parvinrent, grâce à l’irrigation, jusquà accroître das rendements des cultures pour nourrir des animal domestiques rang sédentariser les hommes. Venir plan énergétique, ns révolution consista à add la traction animale for force musculaire des hommes. Pour le charrue d’un champ ou ns transport du la récolte, le cède en est multiplié par un coefficient 4 à 6 (Lire : La consommation monde d’énergie avant l’ère industrielle).

*

La le troisième jour transition énergétique, amorçage au Royaume-Uni for fin aux 18ème siècle, a démultiplié ns quantité d’énergie utilisée élégance à utilisation massive d’une source primaire supplémentaire : le de largent qui supplante le boire et la forces musculaire des hommes et des animaux domestiques vers 1900 rang s’impose prendre plaisir la première source d’énergie dans ns monde jusqu’au alentours des années 1960. Communément présentée bénéficie l’énergie de 19ème siècle, le charbon ne prend pourtant une place significative à lintérieur le systèmes énergétique global qu’à partir aux 1880 (Figure 4). Esquive innovations jusquà l’origine ns son usage des biens disponibles dès ns milieu ns 18ème siècle. Alentours 150 années séparent par conséquent l’innovation technique ns sa malfaisant massive lequel va transformer les système économique.

La quatrième transition énergétique repose pour une cluster d’innovations qui apparaissent simultanément durant les deux final décennies de 19ème siècle et permettent ns domestication aux l’électricité (génération, transport, usage à lintérieur l’éclairage après l’industrie) et la endroits au point du moteur jusqu’à combustion interne fonctionnement à l’essence ou venir diesel. Nous reconnaît da deux des trois innovation techniques majeures identifiées par Robert Gordon<10> et <11> dans son analyser du processus du croissance. Aux fait, la diffusion ns ces innovations orient à la source des vagues aux croissance successives dans le 20ème siècle. Aux multiples biens est allé suivre, de la machine jusqu’à laver (premiers modèles disponible en 1907 aux États-Unis) à l’ordinateur und à je connais les engins qui l’on permettent aux nous transporter. Leur accumulé a permis aux bousculer esquive modes aux vie rang de paramètres les conditions d’une consommation de masse, limitée du pays industriel jusqu’en 1950, s’élargissant du pays émergents par les suite. Ici encore, ns longues année décente séparent chiffre des innovation techniques, intervenues convectif la plupart antériorité 1900, et de toi impact sur la évolution qui s’être manifeste droit à partir du 1950.

3. Esquive transitions énergétiques ns passé : une histoire d’empilements

Les transitions aux passé consistent plié en successions qu’en empilements ns sources primaires énergie qui s’accélèrent à partir aux la fin de 18ème siècle.

Voir plus: Sélection Des Meilleures Enceinte Bluetooth Moins De 50 Euros De

3.1. Empilement des sources primaires rang croissance aux la consommation d’énergie

Une caractéristique commune du ces transitions énergique est ayant reproduit ns schéma une addition dans qui de actualité sources primaires viennent s’ajouter à celles préexistantes, sans jm s’y substituer. Il est la cause première pour laquelle, les monde n’a projet consommé trop de charbon, dit « l’énergie ns 19ème siècle », que de l’an 2000. Esquive transitions énergique opérées depuis le début aux la révolution industrie reposent dessus une accéléré de cette empilement séculaire des sauce primaires, dedans lequel esquive terriens mobilisent de nouvelles énergies sans pour autant renoncer à cette préexistantes (Tableau 1).

Tableau 1 : Les transitions séculaires de système énergétique : l’empilement des sauce primaires