Crise de 1973 causes et conséquences pdf


Un « choc pétrolier » orient un phénomène de hausse brutale aux prix de pétrole ayant une incidence négative dessus la croissance économique mondiale. Bruyants les économistes, de toi chocs pétrolier ont cible l’histoire ns XXe siècle : ns premier en 1973, les second en 1979.

Vous lisez ce: Crise de 1973 causes et conséquences pdf

Depuis concéder d’un siècle, le pétrole est l’un des moteurs fondamentaux ns la croissance économique mondiale, où son surnom « d’or noir ». Les pétrole est la mise en oeuvre directement hay indirectement à lintérieur un grand nombre aux processus aux production industriel et ns transport. Les variations du son prix ont ainsi un impact cible sur ns conjoncture économique. L’impact prouver d’autant concéder important il n’existe pas ns « bien ns substitution du court-terme » à pétrole, c"est-à-dire aux produit dautre pouvant réponse rapidement aux mêmes avoir besoin à un récompenses plus faible.

Les chocs pétroliers ont par conséquent profondément affecté les des économies à l’échelle mondiale.

Par extension, partie économistes spécialistes(1), journalistes(2),(3) et hommes politiques(4) considèrent l’augmentation des prix ns pétrole jusquà partir aux la détablissement moitié des année 2000, et son paroxysme en 2008, comme le troisième choqué pétrolier.

Une déclaration économique simplifiée

Les facteurs explicatifs d’un choqué pétrolier sont nombreuses et monnaie d’une crise à l’autre. Le déséquilibré entre loffre et ns la demande par conséquent que esquive tensions géopolitiques se réconcilier les deux grandes variables explicatives des variations ns prix du pétrole.

Un choqué pétrolier peut matin dû à plusieurs facteurs.

Un « choc d’offre », qui lui en outre peut matin du jusquà :

une crise politique foins un conflit arme dans une pays foins un découper de pays producteurs ou aux transit, telle ns crise ns 1973 mais même la révision iranienne de 1979, suivie ns la guerre ente liran et Irak ;une baisse volontaire aux l’offre des nation producteurs.

Une augmentation ne sont pas anticipée du la demande des pays consommateurs. Il est ce plus l’on appel téléphonique un « choc ns demande ». L’augmentation des cours aux pétrole en 2008 peut am considérée profitez-en un choc ns demande.

Les conséquences principales

une hausse du niveau général des prix de fait aux l’omniprésence des produits pétroliers dans l’économie des pays industriel (carburants des véhicule particuliers, carburant des véhicules de transport, carburants des machines agricoles et industrielles, pétrochimie, etc.);une diminution aux l’activité économique consécutive à une déstabilisation concis liée aux transferts monétaires gros des nation importateurs du pétrole vers das pays exportateurs plus provoque la hausse des prix de brut.

A l’inverse, ns contre-choc pétrolier dorient une diminuer brutale du prix ns pétrole. Celle-ci intervient convecteur les raisons opposées à celle du choc.


*

1973 : les premier jétais choqué pétrolier

La évolution économique fulgurante observée venir cours des année 50-60 dedans la surtout des pays industrialisé repose, entré autres, pour l’accès à un pétrole abondant et amende marché. Dans les année 1960, la demande pétrolière croît ns plus aux 7% moyennant an(5). Dès 1972, les production ns pétrole du Etats-Unis atteint(6) ce que les experts désignent profitez-en un « pic pétrolier », c"est-à-dire le mission de fabriquer maximale. Afin de pallier cette manque, esquive Etats-Unis importent d’un quantité ruines croissante aux pétrole, remarquable extrait venir Moyen-Orient.

En parallèle à ça augmentation du la avoir besoin mondiale, l"Organisation des pays Exportateurs ns Pétrole (OPEP) formation en 1960 se collection en 1970 rang 1971 afin de revaloriser le prix ns pétrole. L’union ns ces grands pays producteurs au sein une cartel obtenir une augmentation considérablement deux pouvoir du marché pour la réparer des quantités mises en vente donc que sur le prix aux baril.

Le 6 octobre 1973, gouvernement d’Israël est attaque par une ligue d’Etats arabes menée moyennant l’Egypte et ns Syrie. Cette guerre dorient prétexte jusqu’à l’augmentation des prix du baril de brut décidée par l’OPEP en répond au les soutiens de certains pays occidentaux jusquà Israël. Lors du la conférence ns Koweït le 19 octobre 1973, l’OPEP décide une augmentation aux 70% des prix de baril et certains jours concède tard une réduit mensuelle aux 5% ns la fabrication pétrolière. L’OPEP stabilise alors les awards moyens de brut environ de 12 $ ns l’époque moyennant baril, quatre temps le castes d’avant les crise aux 3 $.

1979 : les second choc pétrolier

La case politique au Moyen-Orient se faire tend à frais à la fin des âge 1970, notamment aux fait des agitations révolutionnaires en Iran. Afin ns se prémunir anti d’éventuels troubles, les compagnies pétrolières des pays client accroissent de toi demande avec des pays producteurs afin aux constituer des stocks. Concomitamment à cette hausse du la demande, l’Arabie Saoudite décision de alléger sa production du 1 million aux barils par jour afin du réduire l’offre.

La révision iranienne éclate finir 1978 und aboutit ns 11 jan 1979 pour chute ns Shah. Il est le point de départ de choc pétrolier. La dégradant des relations entre l’Iran rang l’Irak débouche pour une guerre du 1980 jusquà 1988. La déstabilisation ns ces deux grands nation producteurs du pétrole entretient das tensions dessus le merl pétrolier venir début des âge 80. Venir plus diriger le baril de brut atteint 39 dollars soit, en prise compte de l’inflation, l’équivalent ns 100 dollars aux 2008. Cette choc pétroliers entraînera le monde dedans une danger économique jusqu’en 1982.

Voir plus: Visite Fromagerie Pont L Eveque, Visit The Cheese Dairy

2008 : les troisième choqué pétrolier ?

L"expression « troisième choqué pétrolier » est utilisé par partie journalistes, économistes et hommes politiques convoque désigner une augmentation des opération en 2008 initiée entre 2003 et 2005. Le « choc pétrolier » du 2008 différent des leur précédents :

il n’est pas dû à ns crise du l’offre causée par des instabilités géopolitiques, mais jusqu’à un surcroît de demande ;il dorient étalé d’environ plusieurs années, contrairement aux chocs ponctuels du 1973 et 1979. L’augmentation de prix aux pétrole a l’amplitude des chocs précédents mais étape leur concentration à lintérieur le temps.

Sans coefficient déclencheur ponctuel, les question de sa nature en outre se réinstallation : choqué pétrolier hay fluctuation conjoncturelle ?

Après de stagné à 20-25 sombre entre 1986 rang 2003, ns baril s’apprécie morceaux à morceaux sous l’effet aux l’accroissement aux la exigence des pays émergents, notamment de la Chine et ns l’Inde.

Les incertitude quant jusqu’à l’implication militaire des les états-unis damérique en Irak par conséquent que les spéculation parce que le hausse sur le prix du pétrole ont convoque effet de frimer cette dynamique.

Il faut également noter que les la publicité de raréfaction des ressource pétrolières peuvent maintenir une stress sur ns prix du baril, en faisant craindre d’un possible pénurie.


Conséquences économiques

Un jétais choqué pétrolier engendre premièrement un ralentissement aux la croissance : une spirale négative s’amorce, par laquelle das ménages consomment moins, cette qui entraine une diminution de la fabriquer des entreprises. Ce ralentissement dorient source ns augmentation du chômage et par conséquent par effet de chaine d’une diminuer encore accrue du être d’achat et par conséquent de suite. Celles périodes ns crise pétrolières peuvent par conséquent engendrer des périodes aux récession tandis que lesquelles le PIB (Produit national Brut) des pays ralentit sa croissance ou également diminue.

Choc de 1973

Entre octobre 1973 et jan 1974, le prix de baril de brut dorient multiplié par quatre, passant ns 2,3 $ jusquà 11,6 $ (l’équivalent ns 50 $ constants de 2008). L’augmentation du prix de pétrole orchestrée par l’OPEP engendre une ralentissement aux la croissance mondiale et une accroissement du l’inflation.

Les déficits publicité extérieurs des pays occidentaux se creusent, tout bénéficie les déficits budget que les gouvernements consentent afin d’amortir das effets du choc. On assiste à ns période aux « stagflation » alliant faible croissance et augmentation immédiatement des prix.

Choc aux 1979

Le prix de baril passe de 13 $ en 1978 jusquà 30 $ en 1980 (l’équivalent aux 100 $ constants de 2008). Das revenus pétroliers du l"O.P.E.P. Sont, en dollars courants, multipliés par plus de 36. En 1980, ils atteignent 275 milliards ns dollars. L’augmentation du coût du l’énergie cause première le même effet ns ralentissement economic que celui observé lors du choc de 1973.

« Choc » ns 2008

L’augmentation des courir se poursuivre jusqu’à avec un solstice record aux 144,27 $ à New-York les 2 juillet 2008. Les conséquences à milieu terme du l’augmentation ns prix ns pétrole dedans les année 2000 sont encore rugueux à évaluer, notamment jusqu’à cause du la crise financière qui s’est déclarée fin 2008.

*

Prix nominal aux pétrole (en bleu) rang prix jean tenant compte du l"inflation (en orange)(7) 

Deux variables peuvent laffectèrent l’évolution aux prix du pétrole: ns taux ns change et le taux d’inflation.

Le pétrole est côté en dollars. Le sien prix perçu dépend directement du taux ns change entre le dollars et la monnaie locale.Un baril à 100 dollars prix par exemple :133 euros à lintérieur le cas une taux ns change aux 0,75 (0,75 dollars pour 1 euro):100 euros dans le cas une parité euro/dollar (1 dollar convecteur 1 euro);80 euros à lintérieur le cas une taux de change aux 1,25 (1,25 dollars pour 1 euro).Si l’on par rapport les prix aux pétrole entre deux année différentes, l’inflation doit matin prise en compte. A titre d’exemple, le prix « courant » ns baril en 1979 est sur 35 dollars, en revanche si l’on tient compte aux l’inflation, son awards « constant » en dollars de 2009 est de 90 dollars.

Conséquences pour le secteur énergétique

Les deux reconnaissance grandes zones du consommation aux pétrole tandis que des leur premiers chocs pétrolier sont das Etats-Unis rang l’Europe aux l’Ouest.

Les mesure prises par das pays victime des chocs pétroliers de 1973 et 1979 concernent essentiellement les énergies fossiles. Des programmes d’exploration pétrolière hors aux Moyen-Orient sont lancés, par dessus tout en Mer ns Nord, en Alaska et en Afrique de l’Ouest afin de diversifier das sources d’approvisionnement en jaune noir. Le charbon et les gaz, des ressources matures et vite disponibles, sont misérable à contribuer à afin aux pallier das insuffisances énergétiques. Des centrale électrique nucléaires sont en outre construites, par dessus tout en France, de Etats-Unis et à Japon.

En en mettant en lumière la sensibilité géopolitique aux Moyen-Orient par conséquent que le pouvoir aux marché dont dispose le cartel ns l’OPEP, das chocs pétroliers des année 70 poussent les pays à soulager leur consommation et jusqu’à trouver de actualité sources d’énergies. Des programmes aux recherche sur les énergies alternatives sont financés. Cest à ça période plus l’on assiste à les naissance, entre autres, des filières solaire und éolienne. Trop de coûteuses, ces technologies sont pour la la plupart du temps mises du côté cette le contrechoc pétrolier du 1985. L’augmentation aux prix du pétrole à lintérieur les années 2000 relance toutefois celles énergies alternatives.

Voir plus: Restaurant Annecy Bord Du Lac, Autour Du Lac D'Annecy, Top 5 Des Restaurants Au Bord Du Lac D'Annecy

*


La danger financière et économique de 2008 a ralenti la croissance et la demande aux pétrole, causant ns nette diminution ns prix du baril, lequel s’est toutefois redressé jusquà partir de 2010, entre l’effet du la vigoureuse reprise des pays émergents. L’accroissement inévitable jusqu’à moyen termes des besoins énergétiques mondiaux und l’épuisement progressive des ressource (selon esquive études sur le solstice pétrolier, la production mondiale aux pétrole conventionnel auraient déjà – foins devrait sous peu – atteindre son maximum) laisser penser que ns nouveaux chocs pétroliers pourraient survenir dans les âge à venir.


(1) "3e choc pétrolier: esquive gouvernements née peuvent démarche grand chose", interview du François Lescaroux, le Point 

(2) "Faire face au 3e jétais choqué pétrolier", entretien avec Olivier Appert, ns Monde

(3) "Le troisième choqué pétrolier", jan 2008, ns Figaro 

(4) "L"impact de la augmenter des prix du pétrole sur l"économie mondiale", Sénat 

(5) "Le pétrole : un partager international", dossier de janvier 2011, la documentation Française