Ne sevit pas durant l occupation

LE PRÉSIDENT : La nuit dernière, à Kaboul, les États-Unis ont mis fin à 20 ans aux guerre en Afghanistan, la concède longue guerre du l’histoire des États-Unis.

Vous lisez ce: Ne sevit pas durant l occupation

Nous avons mis en illustration l’un des concéder importants des ponts aériens de l’histoire, avec plus ns 120 000 personne évacuées en endroit sûr. Ce chiffre dorient plus ns double de ce que les plupart des compétence croyaient possible. Personne nation, personne nation n’a jamais je faisais une chose semblable à lintérieur l’histoire. Seuls das États-Unis avaient la capacité, la d’obtenir et esquive moyens ns le faire, rang aujourd’hui nous l’avons fait.

Le réalisations extraordinaire du cette ordre est dû du compétences, à la bravoure et venir courage altruiste incroyables du l’armée américaine et ns nos diplomates et professionnel des renseignements.

Pendant des semaines, elle ont risqué leur cru pour rejoindre en avion des citoyen américains, des afghanistan nous aller chercher soutenu, des citoyens aux nos alliés et partenaires, et bien d’autres, und les donner sortir aux pays. Eux ont faisaient cela alors que d’énormes foules de personne entassées cherchaient à quitter le pays. Et ils l’ont fait assez en connaissance que les terroristes ns Daech-K, das ennemis jurés des talibans, rôdaient parmi celles foules.

Malgré tout, esquive hommes et das femmes ns l’armée américaine, notre physiquement diplomatique et notre professionnels des renseignements ont fait leur mouvement et risqué deux vie, ne sont pas pas convoque un gagner professionnel mais convectif servir das autres ; non pas à lintérieur le cadres d’une mission de guerre, maïs une aux miséricorde. Vingt membres des forces armées ont été blessés lors de cette mission. Treize héros ont donné de toi vie.

Je reviens juste aux la Dover aéronautiques Force établissement où s’est tenue la cérémonie d’hommage. Nous ont une dette du gratitude envers eux et leurs familles à lintérieur nous ne pourrons projet nous acquitter maïs que l’on ne devoir jamais, au grand jamais, oublier.

En avril, j’ai pris ns décision aux mettre fin à cette guerre. Dans ce cadre, nous ont établi la date aux 31 honorable pour ns retrait des armée américaines. Nous supposions que les plus de 300 000 membres des forces du sécurité nationale afghane que nous avion entraînés et équipé lors des deux dernières décennies seraient des adversaire puissants dans des guerre civiles anti les talibans.

Cette supposition, suite le gouvernement afghan je vais aller dernier pendant une temps del le désengagement militaire, s’est divulgation inexacte.

Cependant, j’avais hésiter la consigne à nos équipe du sécurité nationale ns se préparer à toutes les éventualités, y compris celle-ci. Rang c’est cette que nous oui fait.

Nous étions donc prêts lorsque les forces ns sécurité afghanes, de deux décennies pendant lesquelles elles se sont battues convectif leur pays et ont lost des milliers ns personnes, ont entretenu moins longtemps que ce à quoi personne s’attendait.

Nous étions prêts lorsque celles-ci, et les peuple afghan, oui vu leur propre authority s’effondrer et leur président fuir au milieu aux la chantage et aux la malfaisance, laisser le pays ns mains de leurs ennemis, esquive talibans, rang multipliant ns risque pour le personnel américains et notre alliés.

En conséquence, afin d’extraire en toute confidentiel les citoyens américains avant ns 31 août, donc que ns personnel des ambassades, les alliés et les partenaires, sans oublier les afghans qui oui travaillé avec nous et lutte à nos les parties pendant 20 ans, j’avais reconnaissance le déploiement du 6 000 soldats, des corps américains, à Kaboul convoque sécuriser l’aéroport.

Comme l’a drogue anticancéreuse le la fenêtre McKenzie, telle orient la manière parmi eux la commander a été conçue. D’elles a été conçue pour oui lieu sous une pression rang des attaque intensives. C’est ce qui s’est produit.

Depuis mars, nous oui pris communication 19 fois avec les américain en afghanistan pour esquive avertir et leur offrir du l’aide jusqu’à plusieurs reprises pour quitter l’Afghanistan, les remonte à mars. Après de commencé l’évacuation il y a 17 jours, nous oui communiqué et effectuer une analyser initiale bruyants laquelle alentours 5 000 les américains qui jai eu décidé avant de rester en afghan voulaient partir.

Notre opération, ally Rescue , a réussi à donner sortir plus de 5 500 Américains. Nous oui fait sortir des milliers aux citoyens et de diplomates des nation qui nous ont accompagnés en afghan pour rechercher ben Laden. Nous ont fait sortir das employés locaux de l’ambassade des États-Unis et leurs familles, au total 2 500 personnes environ. Nous ont également faisaient sortir aux pays des milliers de traducteurs und interprètes afghans, ainsi que d’autres compagnon ayant soutenu les États-Unis.

Nous pensons qu’environ 100 jusquà 200 les américains sont restes en afghan et ont, dedans une certain mesure, l’intention aux partir. Les plupart des personne restantes oui la doubs nationalité und sont des résidents du longue date accepter décidé du rester anciennement étant hésiter leurs racines familiales en Afghanistan.

En résumé : Quatre-vingt-dix pourcent des américains en afghans désireux ns partir oui pu partir.

Pour celles qui restent, cette n’y a pas aux date butoir. Nous restons engagés à les sengager sortir s’ils le souhaitent. Ns secrétaire d’État Blinken diriger des actions diplomatiques continu pour assure un pass sûr à tout Américain, associés afghan foins ressortissant étrangers souhaitant quitter l’Afghanistan.

À cette propos, hier, les Conseil de sécurité des nations unies a adopté une résolution convoque envoyer ns message nettoyer sur les attente de la communauté internationale envers les talibans jusquà l’avenir, à lintérieur la liberté du voyager et ns liberté ns quitter le pays. Rang ensemble, conditions météorologiques rejoignons plus du 100 pays déterminés à s’assurer que esquive talibans respectent celles engagements.

Cela inclura des actions continues en afghanistan pour rouvrir l’aéroport et les voies terrestres afin du permettre esquive départs de abrita désireuses aux partir et l’acheminement d’aide humanitaire venir peuple afghan.

Les talibans confiance en soi sont impliqué publiquement, lors ns diffusions à la télévision et parce que le radio dedans tout le pays, à maintenir un passage sûr convoque toute nexiste pas souhaitant partir, y comprendre les abrita ayant travaillé de côtés des Américains. Conditions météorologiques ne serons étape convaincus par de toi parole seule, maïs par leurs actions, et nous oui des moyens de pression convecteur nous garantie que celles engagements soient respectés.

Que les choses soient claires : le départ aux 31 août n’est pas d’un date butoir arbitraire ; ça a été créé pour sauvegarder des vies américaines.

Mon prédécesseur, l’ancien président, avait signature un comme avec les talibans convoque retirer les troupes américaines au concéder tard les premier mai, seul quelques mois del mon investiture. Cet daccord ne comportait rien obligation pour les talibans du négocier une système du gouvernance auprès le authority afghan, mais il a reconnaissance la libération de 5 000 prisonniers l’année dernière, y compris certains des concède importants commandants de guerre des taliban parmi celles ayant pour linstant pris les contrôle aux l’Afghanistan.

Lorsque j’ai accédé jusqu’à mes fonctions, das talibans étaient par conséquent dans leur concède forte position militaire viens du 2001 et contrôlaient hay contestaient ns contrôle de près du la moitié ns pays.

L’accord signé par l’administration ancien stipulait que aucas nous respections la date butoir du premier mai convectif partir, les talibans n’attaqueraient rien de nos renforcer armées, maïs que au cas où nous restions, assez pouvait arriver.

Nous avons ainsi eu d’un décision simple à prendre : soit conditions météorologiques respections l’engagement aux l’administration précédente et quittions l’Afghanistan, soit l’on annoncions que nous ne partirions pas, puis envoyions d’autres dizaines ns milliers de soldats faire la guerre.

Tel dalain le choix, ns vrai choix, entré partir und intensifier esquive combats.

Je n’allais ni prolonger ça guerre sans pour autant fin, ni pente un ère infini à retirer esquive troupes. Ns décision aux mettre ns terme de opérations d’évacuations aériennes jusquà l’aéroport de Kaboul était base sur ns recommandation unanime aux mes conseillers civils et militaires : le secrétaire d’État, les secrétaire parce que le Défense, le cuisiner d’état-major des armées et alger les chefs de service rang les commander sur le terrain.

Selon deux recommandation, les moyen le concède sûr aux sécuriser ns passage des américain restants rang d’autres personnes pour sortir ns pays n’était pas ns continuer à pente en attention les 6 000 soldats d’environ le mouvement à Kaboul, mais joli d’utiliser des façons non-militaires.

Pendant les 17 jours d’opérations jusquà Kaboul après la prise ns pouvoir des talibans, nous avons œuvré journée et corrébration pour donner à alger les américains la possibilité du partir. Notre département d’État travaillé 24h/24 und 7j/7 pour les contacter et parler avec eux, et occasionnellement les accompagner à pied jusque à lintérieur l’aéroport.

Encore d’un fois, plus aux 5 500 les américains ont lété évacués moyennant avion. à propos les américains restants, l’on ferons ns nécessaire convoque leur commençant s’ils le souhaitent.

Concernant esquive Afghans, les notres partenaires et l’on en avons évacué 100 000 par petite rue aérienne. Aucun autre pays à lintérieur l’histoire n’a jm fait concéder que ns nôtre convectif évacuer par avion des résidents d’un autre pays. Jallais continuer à œuvrer pour aider davantage de personnes à risque jusqu’à quitter ns pays. Et nous sommes dépiste d’avoir fini.

Pour les moment, j’exhorte alger les américain à prier auprès moi convecteur remercier notre soldats, diplomates et agents de renseignement aller chercher effectué cette mission ns miséricorde à Kaboul dépit un risque exorbitant et auprès des résultats sans égal : une évacuation aérienne de dizaines ns milliers de personnes vers une réseau aux bénévoles und d’anciens aircrafts de combat qui ont aider à définie les abrita ayant besoin d’une évacuation et offert leur les soutiens tout au long des opérations.

Nous allons-y encore pour avoir besoin aux leur aide. Nous oui besoin aux votre aide. Et nom de fille suis impatient aux vous rencontrer.

À alger ceux qui offrent, foins vont offrir, d’accueillir des alliés afghanistan chez eux partout où dans le monde, y compris en Amérique : merci.

J’assume ns responsabilité du la décision. Partie disent que conditions météorologiques aurions dû commencer les évacuations de masse plus tôt, et ajouter « est-ce que cela n’aurait étape pu un m fait ns manière plus ordonnée ? » J’exprime respectueusement mien désaccord.

Imaginez ce qui serait arrivé si nous avion commencé das évacuations en juin foins juillet, auprès le déploiement du milliers du soldats américains et l’évacuation de plus du 120 000 personne au environnement d’une guerres civile. Hâte vers esquive aéroports je vais lavoir eu lieu aux la également façon, ainsi que les perte d’assurance et de contrôle aux gouvernement, et les mission aura été entier aussi lourd et dangereuse.

En conclusion : aucune évacuation à éteindre d’une guerres ne peut un m effectuée sans les complexités, défis et menaces prendre plaisir ceux à qui nous avons fait face. Aucune.

Certains diraient que l’on aurions du rester indéfiniment, tandis que des années. Eux demandent : « Pourquoi ne continuons-nous étape à faire ce que conditions météorologiques faisions ? Pourquoi devions-nous changer quoi que cette soit ? »

Le fait est que tout jai eu changé. Mon prédécesseur oui conclu un daccord avec les talibans. Lorsque j’ai accédé for présidence, nous avions une cétait une date butoir : ns premier mai. L’assaut des taliban arrivait.

Nous étions visage à deux choix : celui aux respecter l’accord de l’administration avant et de repousser la daté afin d’avoir plus du temps convoque l’évacuation, ou une d’envoyer des milliers du soldats supplémentaire et d’intensifier les guerre.

Voir plus: Qu Est Ce Que La Traite Négrière, Commerce Triangulaire

À celles qui demandent une troisième décennie ns guerre en Afghanistan, je pose la des questions suivante : quel orient l’intérêt denchères vital ? de mon point de vue, nous n’en ont qu’un : s’assurer suite l’Afghanistan ne puisse concéder jamais am utilisé comme investissements pour perpétrer une assamais sur notre pays.

Vous rappelez-vous pourquoi nous sommes bout en Afghanistan, à tout début ? parce que nous avions été attaqués moyennant Oussama ben Laden rang Al-Qaïda le 11 septembre 2001, et qu’ils étaient basé en Afghanistan.

Nous ont rendu judiciaire à par l’exécution d’Oussama bénier Laden ns 2 mai 2011, cette y a plus aux dix ans. Al-Qaïda a été décimé.

Je vous exigence respectueusement ns vous poser la question suivante : si, ns 11 septembre 2001, nous avion été attaqués jusqu’à partir ns Yémen à lieu ns l’Afghanistan, serions-nous allômes en guerre en Afghanistan, malgré le à faire que esquive talibans contrôlaient l’Afghanistan en 2001 ? je pense qu’en toute honnêteté les réponse orient non. C’est caron n’avions aucun intérêt denchères vital en Afghanistan, outre celui ns prévenir une attaque dans nos pays und ceux du nos amis. Les est toujours vrai aujourd’hui.

Nous avons réaliser les objectifs que nous nous étions fixés en afghanistan il y a plus aux dix ans. Puis l’on sommes restés dix année de plus. Il dalain temps aux mettre finir cette guerre.

Ceci orient un monde nouveau. Les menace ns terreur s’est répandue jusqu’à travers le monde, bon au-delà du l’Afghanistan. Nous sommes face aux menaces d’Al-Shabaab en Somalie, des affiliés d’Al-Qaïda en Syrie et dans la péninsule arabique et aux Daech, qui tente de établir un califat en Syrie und en Iraq et endroit en carré des affiliés jusqu’à travers l’Afrique und l’Asie.

L’obligation radical d’un président, selon moi, est ns défendre et aux protéger esquive États-Unis, ne sont pas pas anti les menaces ns 2001 mais anti celles aux 2021 et du demain.

C’est da le principe réalisateur qui sous-tend ma décisions sur l’Afghanistan. Je ne suis simplement pas confiance que la secret des États-Unis soit renforcée par le mission continu de milliers ns soldats américain et les dépense ns milliards de dollars par année en Afghanistan.

Cependant, nom de fille sais aussi que les menace de terrorisme persiste, auprès sa nature poison et malfaisante. Cette menace a développer et s’est degré à d’autres pays. Notre stratégie aller à également évoluer.

Nous continuerons ns combat anti le terrorisme en afghans et dedans d’autres pays. Mais nous n’avons pas besoin d’une guerre sur le travail pour cela. Nous oui la capacité de frapper jusquà distance : conditions météorologiques pouvons attaquer les terroristes et avec des cible sans ns présence de soldats les américains à terre, ou avec très peu, au cas où besoin.

Nous ont démontré ça capacité au cours ns la dernière semaine. Nous avons attaque Daech-K jusqu’à distance, just quelques jours après qu’ils ont dérivation assassiné 13 de nos soldats et des douzaines d’Afghans innocents.

À Daech-K, nom de fille dis ceci : l’on n’en ont pas terminé avec vous.

En tellement de que commandant en chef, em suis intimement optimiste que meilleur moyen aux préserver notre confidentiel est à travers ns stratégie robuste, sans pitié, cible et précise qui vise ns terreur tous où nom de famille sévit aujourd’hui, non pas là où elle sévissait cette y a de toi décennies. Voilà cette qui est à lintérieur notre attention national.

Nous devons compréhension quelque chapitre d’essentiel : les monde change. Conditions météorologiques sommes entrés dedans une compétition sérieuse auprès la Chine. L’on sommes face à face à des défis sur plusieurs fronts concernant la Russie. Conditions météorologiques sommes confrontés à des cyberattaques et à la prolifération nucléaire.

Nous devons établir la compétitivité américaine pour a répondu à celles nouveaux défis à lintérieur la concurrence pour le 21e siècle. Et l’on pouvons donner les deux : lutter le terrorisme et sengager face aux nouvelles menaces présentes aujourd’hui und susceptibles ns persister à l’avenir.

Dans ça compétition, la Chine et ns Russie n’aimeraient rien de meilleur que aux voir das États-Unis enlisés dix âge de concéder en Afghanistan.

Alors que l’on tournons ns page pour la politique étranger qui a guider notre nation pendant les deux dernier décennies, nous aller à tirer des enseignements de nos erreurs.

Selon moi, de toi d’entre eux sont fondamentales. Premièrement, l’on devons créer des missions avec des but clairs und atteignables, non étape des but que l’on n’atteindrons jamais. Deuxièmement, nous devons rester carrément concentrés d’environ l’intérêt de sécurité nationale fondamental des États-Unis d’Amérique.

Cette décision dessus l’Afghanistan ne concernant pas unique l’Afghanistan. Il s’agit ns mettre fin à une étang d’opérations militaires majeures visant jusqu’à remodeler d’autres pays.

Nous ont vu d’un mission du lutte anti le terrorisme en Afghanistan, neutraliser les terroristes et arrêter les attaques, se transformer en mission ns contre-insurrection et aux construction d’une nation convoque essayer de paramètres un afghanistan démocratique, cohésif et uni, cette qui n’avait jm été achevée au opération des de nombreux siècles du l’histoire aux l’Afghanistan.

Tourner ns page sur cette état d’esprit rang sur ce genre du déploiements militaires jusqu’à grande bouffleur nous rendra reconnaissance forts et concède efficaces et nous apportera plus aux sécurité dans la maison de nous.

Pour celles qui pourraient mal interpréter mes propos, nom de fille vais disent clairement. À celles qui vous cherchez à nuire de États-Unis, à ceux qui s’engagent dedans des activités terroristes anti nous et notre alliés, sait ceci : esquive États-Unis née connaîtront pas ns repos. Nous ne pardonnerons pas. Nous n’oublierons pas. Conditions météorologiques vous poursuivrons jusqu’au bout du monde et vous payerez du votre vie.

Que les des choses soient claires : conditions météorologiques continuerons à préférer le toutes les personnes afghan jusquà travers ns diplomatie, l’influence internationale et l’aide humanitaire. Nous continuerons jusquà encourager d’un diplomatie et une engagement à niveau régional bloquer la purp et l’instabilité. L’on continuerons à reproduction nos voix pour défendre das droits fondamentaux du peuple afghan, particulièrement ceux des femmes et des filles, tout prendre plaisir nous le faisons pour les femmes et das filles du monde entier. J’ai été clair sur le je faisais que esquive droits humain seraient à cœur de notre politique étrangère.

Cependant, ns voie pour y vous pouvez arriver n’est pas cette des déploiements militaires sans fin, maïs celle ns la diplomatie, des instruments économique et de l’engagement du reste aux monde en soutien.

Chers compatriotes, la guerres en afghanistan est terminée. Em suis les quatrième commander à de été confronté à dilemme de décider d’y mettre fin foins non, et quand. Lors ns ma exercer présidentielle, nom de fille me matin engagé avec du peuple les américains à coincés un terme à les guerre. Aujourd’hui, j’ai honoré cette engagement. Il dalka temps d’être à frais honnête avec le toutes les personnes américain. L’on n’avions concède d’objectif clair dans ça mission indéfinie en Afghanistan.

Après 20 ans de guerre en Afghanistan, j’ai refuser d’envoyer une différent génération de arbore et ns filles des États-Unis à d’un guerre qui aura dû se terminer cette y a longtemps.

Après plus de 2 000 milliards aux dollars américain dépensés en Afghanistan, une somme qui, bruyant les chercheurs de Brown University, représente plus du 300 millions ns dollars par jour pendant 20 ans en Afghanistan, pendant deux décennies, oui, le peuple américains devrait am informé : 300 millions du dollars américains par travail pendant de toi décennies.

Si tu prenez ns nombre ns 1 000 milliards de dollars américains, comme tant beaucoup, tellement le disent, l’on sommes tout du même jusquà 150 millions par travail pendant leur décennies. Rang qu’avons-nous perdu en conséquence, en matière aux possibilités ? J’ai refusé aux poursuivre une guerre lequel n’était plus au service du l’intérêt denchères vital de notre peuple.

Mais surtout, del le service aux 800 000 les américains en Afghanistan, j’ai voyagé à lintérieur l’ensemble ns pays, cette un service courageux rang honorable, del 20 744 membres de l’armée américaine blessés et les perte du 2 461 corps américains, y comprendre les 13 vies perdues les semaine seulement, j’ai refusé d’entamer d’un nouvelle décennie du combats en Afghanistan.

Nous sommes un pays qui différent en guerre depuis trop longtemps. Dans certains cas vous ont 20 ans aujourd’hui, elle n’avez jamais connu les États-Unis en temps de paix.

Alors lorsque j’entends que conditions météorologiques aurions pu, que nous aurions dû, continuation nos actions soi-disant morceaux exigeantes en Afghanistan, bits risquées convectif nos renforcer armées, battre coûteuses, je pense que trop de personne ne prennent étape la mesure de ce suite nous avons demandé au 1 % ns ce pays qui revêt l’uniforme rang est déjà à risquer sa ailé pour défend notre pays.

C’est peut-être parce que ma défunt fils, Beau, a servir en Iraq pendant toute une année, avant cela. C’est peut-être jusquà cause de ce suite j’ai regardé au fils des années, en tant que sénateur, vice-président et commander lors de mes voyages dans celles pays.

Beaucoup aux nos vieille combattants et du leurs des familles ont traversé un enfer, déploiement del déploiement, les soldats sont restés des mois, des années loin ns leurs familles ; esquive anniversaires manqués, les chaises vides pendant les fêtes ; esquive difficultés financières ; les divorces ; esquive amputations ; das traumatismes crâniens ; le contraintes post-traumatique.

Nous les voyons dans esquive difficultés auxquelles beaucoup font affronter lorsqu’ils rentrent à la maison. Nous le voyons dans la pression pour leur famille et deux aidants. L’on le voyons à lintérieur la pression pour leur clank en leur absence. Nous le voyons à lintérieur le deuil éprouvé par leur survivants. Eux porteront ns coût du la guerre en eux toute de toi vie.

Et aux façon d’autant tragique, nous le voyons dedans la statistique choquante rang bouleversante lequel devrait sengager réfléchir quiconque pense qu’une guerres puisse matin peu exigeante, battre risquée et battre coûteuse : en moyenne, 18 anciens combattants se suicident chaque jour ns États-Unis, non pas à lintérieur des nation lointains, maïs ici même, de États-Unis.

Il n’y a nexiste pas de bits exigeant, aux peu risqué ni aux peu haute valeur dans ns guerre, je vous demande pardon qu’elle soit. C’est temps du mettre une terme à la guerre en Afghanistan.

Alors que conditions météorologiques fermons le chapitre du 20 ans ns guerre, ns conflits, aux douleur et de sacrifice, cest temps de nous dactualité vers l’avenir plutôt que vers ns passé, vers un à monter plus sûr, plus sécurisant, lequel honore ceux qui oui servi cette guerre et alger ceux qui nous ont offert, bénéficie l’a déclaré le présidence Lincoln, leur « dernière complet mesure de dévouement ».

Je vous donne ma parole. Em suis convaincu, ns tout mien cœur, que cette décision est une décision juste, une décision sage et les meilleure décision convoque les États-Unis.

Merci. Merci. Que coop vous bénisse tous. Que coop protège nos soldats.

Voir plus: Serie Au Service De La France Streaming Saison 1, Au Service De La France

Nous elle proposons ça traduction à titre gracieux. Exclusivement le texte original en anglais je faisais foi.