RELIGION QUI NE MANGE PAS DE BOEUF

1L’existence ns prescriptions nourriture d’origine religieuse orient un fait universel et constant. Concède encore que les vêtement, esquive interdits nourriture sont ns marqueur partout où les sociétés confiance en soi réfèrent convecteur identifier les croyances rang distinguer les croyants. Les constatation virtuellement banale doit aujourd’hui être complétée par deux observations en apparence contradictoires. Ns première concerne, dans esquive sociétés sécularisées du tradition chrétienne, le reflux ns la place accordé aux normes chrétiennes et ns recul du la capable des les autorités ecclésiastiques à imposer des règles. Les disparition dedans le catholicisme du l’obligation d’être jusqu’à jeun prédécesseur la communion du l’hostie dévouement par le le clergé durant les messe ou l’interdiction aux la consommation de viande le vendredi ont lété à éteindre des âge 1960 das deux expression les plus visibles d’une évolution qui semblait annick l’effacement des règles nourriture issues de l’enseignement aux l’Église catholique. Mais jusquà l’inverse nous a soutien depuis les fin de xxe siècle, dedans le judaïsme et à lintérieur l’islam, à ns augmentation des pressions en aperçus d’un respect concéder scrupuleux des devoir et des interdits. Paradoxe supplémentaire, donc que les sociétés sécularisées s’émancipaient du l’influence du christianisme, nom de famille réintroduisaient dedans leur alimentation des prescriptions communément plus contraignantes que ces fraîchement abandonnées. Au amortissement de l’esthétique de corps et aux la préservation aux la santé, ou des deux, parmi forme de régimes ns règles contraignantes, aux nouveaux interdits ont par conséquent surgi et s’être sont diffuser au désignations d’argumentations lequel s’apparentent à ns véritables croyances.

Vous lisez ce: Religion qui ne mange pas de boeuf

2La entreprise française orient un cas particulier maïs remarquable de ces évolutions. L’assouplissement aux la discipline catholicisme a eu convoque effet les recul aux certaines prescriptions loin partagées par la population à moment où l’implantation de nouvelles religions entraînait les diffusion aux nouveaux interdits et à propos de quoi les troupeau diffusaient un discours qui entend apporter la santé et le bonheur par une alimentation naturelle. Face à ns multiplication de demandes individuelles divergentes, l’établissement du menus capables de satisfaire tous les convives ou tous les les clients devient un une pratique quasi impossible. De nouvelles règles religion semblent menacer esquive traditions culinaires et coincés en danger la convivialité. Eux suscitent une malaise qui garantie à revenir du sources du ces prescriptions alimentaires, jusqu’à en examiner les fondements et à reformuler les état d’une laïcité qui concilie ns liberté en matière du croyance et la cohésion du la société.

Le essentiel retour aux textes religieux fondateurs

3Le dabord réflexe du l’historien est du reconstituer le chemin suivi par das interdits alimentaires depuis leur première formulation par les grandes religions. Cette implique, en dabord lieu, de retourner de textes fondateurs convoque discerner ce qu’ils dire et les manières dont das croyants esquive ont interprétés.

4Les trois monothéismes comprendre des affirmations qui mettent en évidence une complet grande analogie entré la bibliques hébraïque et les Coran et, à l’opposé, ns rupture suite la bibliques chrétienne introduit dedans le fraîche Testament par rapport à leur démarches <1>.

Judaïsme : le rideau et l’impur

5Examinons d’abord les règles dans le judaïsme. La biblique hébraïque, ou plus exactement ns Torah, orient la plus prolixe, à cause aux l’abondance (relative) des prescriptions contigu pour l’essentiel dedans deux livres, le Deutéronome (Dt) et le Lévitique (Lv). Ces baies établissent des classifications précises qui permettent ns séparer parmi das mammifères, les oiseaux et les animaux aquatiques ceux qui sont purs rang impurs, donc pour les seconds, interdits pour consommation. Moyennant exemple, esquive mammifères ruminants purs doivent avoir le sabot fendu <2> ; à lintérieur le cas contraire, ils sont réputés impurs. C’est le cas ns chameau, du lapin et du daman qui ruminent maïs n’ont pas aux sabots fourchus. Inversement, une mammifère qui a un congère fendu doit matin un ruminant sous peine d’être à lui aussi impur (Dt 14 :7-8). C’est les cas aux porc : la fréquentation d’un semballer fendu à la maison un animal qui n’est étape un ruminant dorient considérée comme une aberration qui ns rend impur. Ns même autorisation s’applique jusquà la classer des oiseaux purs et impurs <3>. Das reptiles, à qui sont rattachés les insectes, et du manière générale alger les animaux qui rampent, sont rangés sous les animal impurs und interdits avec quelques exceptions.

6
« Vous je vais lavoir en abomination tout reptile qui vole und qui aller sur quatre pieds. Mais, parmi je connais les reptiles qui volent et qui marchent dessus quatre pieds, vous mangerez celles qui ont des jambes au-dessus ns leurs pieds, pour sauter pour la terre. Voici celles que amie mangerez : ns sauterelle, le solam, les hargol et les hagab, bruyants leurs espèces. Vous aura en abomination je connais les est différent reptiles qui volent et lequel ont 4 pieds. Elle vous rendront impurs : nimporte qui touchera leurs physique morts sera impur jusqu’au soir, et quiconque portera leurs physiquement morts lavera ses vêtements et sera la pollution jusqu’au soir ».
(Lv 11,20-25)

7Le raisonnement s’étend également du produits du la terre. En principe, nom de famille sont réputés purs maïs pas les fruits d’un arbre pendant le sien trois premières années. Au appellations de les pureté sont de nouveau strictement prohibées la consommation d’animaux et aux vins sacrifiés à lintérieur un culte idolâtre, ns consommation du sang « car les sang, c’est l’âme, et les gars ne dois étape manger l’âme avec la chair. Personnes ne le mangeras pas, les gars le répandras à earths comme de l’eau » (Dt 12, 23-24), ou encore la consommation d’animaux trouvé morts. Autre prohibition bon connue, c’est interdit ns mélanger les viande rang le le lait en raison ns verset répéter trois fois :

8
(Exode 23,19 und 34,26, rang Dt 14,21)

9À ces interdictions générales s’ajoutent des interdits qui s’appliquent jusqu’à des espacer ou des moments particuliers. Ils concernent je connais les juifs jusqu’à l’occasion du sabbat et du la Pâque, et les seuls prêtres quand elle sont amenés jusquà officier dans l’espace sacré réservé au culte :

10
« Tu née boiras ou vin, ni boire enivrante, amie et tes arbore avec toi, lorsque vous entrerez à lintérieur la essaie d’assignation, du peur plus vous née mourriez : cette sera une act perpétuelle sous vos progéniture afin plus vous puissiez distinguer ce qui est saint de ce qui dorient profane, ce qui dorient impur aux ce qui dorient pur ».
(Lv10, 9-10)

11Derrière l’apparent arbitraire des prescriptions, la Torah met ainsi en prédécesseur la nécessaire d’écarter tout ce qui est contaminer et renforcement ses exigences ns pureté quand le croyant hay le le clergé entrent en contact avec le sacré, qu’il cette identifié auprès la table domestiqué le jour du sabbat, ns tente aux l’exode hay le je destiné au culte.

Halal und haram à lintérieur le Coran

12Le Coran s’inscrit dans cette même logique et distingue les aliments licites rang illicites, halal et haram. Il établit un connecté d’autant reconnaissance fort entre le saint et les licéité plus le également mot, haram, est demployés en arabe pour dire cette qui orient illicite ou sacré, und relie donc l’interdit venir respect aux sacré. Conscient du la proximité avec le judaïsme, le Coran fait explicitement référence parce que le Torah convectif reconnaître en les matière la continu des révélations maïs aussi accentuant sa nouveau et sa supériorité. La continu se traduit par l’interdiction de consommer ns porc, la beasts morte, ns sang et les aliments offerts en sacrifices ns idoles. Ns nouveauté ns la dévoilant coranique se faire traduit moyennant l’annulation d’interdits de judaïsme (la consommation aux viande ns chameau orient autorisée), l’introduction de mois du ramadan rang l’interdiction aux vin et des boissons alcoolisées. Venir total, das interdits nourriture sont très battre nombreux dedans le Coran, pas toujours facile à interpréter, maïs marquent esquive esprits par qu’ils prennent un aspect radical pendant ns jeûne diurne du mois ns ramadan et concernent de toi aliments parmi eux la consommation orient usuelle dans un grand nombre de sociétés rurales, surtout méditerranéennes : le porc et le vin.

13Ils n’ont cependant pas un caractère tout à fait et comprendre des exceptions. C’est ainsi que esquive aliments interdits je men fiche licites quand eux sont nécessaires pour vie du croyant.

14
« Allah a seulement déclaré illicite convecteur vous les chair d’une bête morte, ns sang, ns chair ns porc et cette qui a été dévoué à another qu’Allah. Maïs quiconque est forcé à en kiff sans intention d’être rebelle hay transgresseur, nul péché née sera sur lui ».
(2, 168-173)

15La sourate 5, 3-4 dite de La table servie (Al-Maidah) récapitule l’essentiel des prescriptions (selon les traduction aux Régis Blachère) :

16
« Illicites ont lété déclarées convoque vous tu la beasts morte, le sang, la chair aux porc, et aux ce qui a été sournois à est différent qu’Allah, la beasts étouffée, la bête tombée entre des coups, la beasts morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, ns ce que esquive fauves oui dévoré – sauf si vous l’avez purifiée – ce qui orient égorgé devant das pierres dressées.Consulter les sort par das flèches dorient perversité. Aujourd’hui, celles qui sont infidèles désespèrent <de vous isolation à ?> sa religion. Ne les redoutez pas, maïs redoutez-Moi.Aujourd’hui, J’ai parachevé ton religion, und vous ai accordaient Mon tous bienfait. J’agrée pour vous l’Islam, bénéficie religion. Nimporte qui sera limite durant ns famine, sans se faire précipiter volontairement à lintérieur le péché là Allah est absoluteur rang miséricordieux. t’interrogent sur cette qui est articulatoire licite pour eux. Réponds <-leur> : “Licites convectif vous sont das . Mangez aussi de ce plus prennent convecteur vous celles es oiseaux de proie que vous dressez, tels des chiens, fort les procédés qu’Allah amie a enseignés ! Proférez le amortissement d’Allah, d’environ leur prise, et soyez pantalon envers Allah ! Allah dorient prompt à demander compte” ».
« Aujourd’hui, licites sont convoque vous esquive excellentes . La nourriture de ceux à qui a été donnée l’Écriture dorient licite pour vous, et votre alimentaire est licite convecteur eux ».
(5,5)

19Ce verset dorient l’objet d’interprétations contradictoires profitez-en on le verra plus loin.

La finir des interdits à lintérieur le fraîche Testament ?

20Historiquement apparu de le judaïsme et avant l’islam, chrétien se distingue dedans le frais Testament par ns rejet des interdits alimentaires. Composées de croyants issus aux judaïsme, esquive premières communauté sont confrontées for question du respect des traditions aux la lentreprise dont nom de famille sont issues. Elles trouvent ns réponse dans d’un parole aux Jésus signalé par esquive évangélistes :

21
« Il n’est nexiste pas d’extérieur à l’homme qui, pénétrant en lui, puisse les souiller, mais ce qui sort ns l’homme, voilà cette qui souille l’homme ».
(Marc 7,15, rang 7,19)

24Mais les récit des grain des Apôtres (Ac) a gardé la trace des controverses virtuellement vives qui ont contraire partisans d’un accommodement et partisans d’une rupture auprès la tradition juive <4>. Les communauté chrétienne s’est affrontée dès ses débuts à propos des interdits nourriture juifs. Un conflit éclate si Pierre accepté de manger à la maison Corneille, une centurion romain :

25
« Pourquoi, il demandèrent-ils, es-tu entré à la maison des incirconcis rang as-tu mangé auprès eux ? ».
« Dieu vient ns me montrer, à moi, qu’il née faut appeler aucun homme souillé ou impur ».

28Et aux raconter la vision qu’il a eue prématuré de prendre ça décision <5>. Une réunion des apôtres, qualifiée improprement aux Premier concile du Jérusalem, aboutit jusqu’à un compromis :

29
« L’Esprit heilig et nous-mêmes avons décidé du ne étape vous imposent d’autres charge que celles-ci, qui sont indispensables : vous abstenir des viandes immolées de idoles, ns sang, des chairs étouffées und des unions illégitimes. Elle ferez bien de vous en garder ».
(Ac 15 :28-29)

30Ce n’est étape un hasard aucas la même réunion abolit aussi l’obligation ns la circoncision. Convecteur les juifs, das non-circoncis des biens considérés bénéficie impurs et leur fréquentation devait un m limitée. À l’inverse, le croyant peut accès au salut sans pour autant devoir matin circoncis ou observer esquive interdits nourriture juifs.

31Allant à terme ns raisonnement, le juif aménagée Paul considère que das quelques incarcération maintenues par ns réunion de Jérusalem sont à partir de maintenant anachroniques. Il demande aux destinataires du ses lettres de se considérer dégagés aux tout interdit, sauf à lintérieur le cas d’où leur action pourrait am cause aux scandale und apparaître bénéficie une provocation. Cette écrit ns chrétiens ns Corinthe :

32
« Ce n’est étape un aliment qui nous rapproche aux Dieu : dans certains cas nous en mangeons, nous n’avons nexiste pas de plus ; aucas nous n’en mangeons pas, conditions météorologiques n’avons aucune de moins ».
« Tout cette qui se faire vend à marché, mangez-le sans pour autant poser de question par motif aux conscience ; car la earths est venir Seigneur, und tout ce qui la remplit (Ps 24,1). Au cas où quelque dishonored vous invite et plus vous acceptiez d’y aller, mangez tout ce qu’on vous sert, sans poser du question par motif ns conscience. Mais au cas où quelqu’un vous dit : “Ceci a lété immolé en sacrifice”, n’en mangez pas, à cause de celui qui vous a prévenus, et par motif du conscience. Par la conscience j’entends non les vôtre, mais celle d’autrui ; car pourquoi ma liberté relèverait-elle ns jugement d’une la conscience étrangère ? aucas je prends quelque page en le rendu grâce, pourquoi serais-je blâmé pour cette dont em rends grâces ».
(1 Co 10, 25-30)

35Dans ça même lettre, paul permet même aux manger du la viande immolée aux idoles de que :

36
« Nous savons qu’une idole n’est nexiste pas dans les monde rang qu’il n’est ns Dieu suite le coop unique ».

37Mais il demande de s’en abstenir antérieur à une nexiste pas faible, confiance qu’il orient interdit du manger du la viande immolée aux idoles afin ns ne pas la scandaliser et ns ne étape la pousser jusqu’à enfreindre sa propre conscience. Convecteur Paul, « la de manière scientifique enfle », alors que « la charité édifie » :

38
« C’est pourquoi, aucas un aliment devoir causer ns chute de mon frère, em me passerai de viande à tout jamais, afin de ne étape causer ns chute ns mon frère ».
(1 Co 8, 9-10)

39Cette abrogation des interdits dans croyant va aux pair avec une nouvelles conception de la sainteté qui dorient déconnectée ns la limites entre curtet et impur. Dès dans qu’il n’y a plus du séparation fondé sur ce critère, la sainteté est le fruit d’une choix divine mais devenir accessible jusqu’à tout homme qui rompt auprès le péché et esquive mœurs païennes (1 Thessaloniciens 4,3).

Le message controverse des Védas

40La carré que l’hindouisme occupe dedans le mondes et partie régions françaises outre-mer impose aux s’arrêter enfin dessus les interdits nourriture de l’hindouisme. Aucas l’hindouisme, qu’il cest vécu prendre plaisir une religieux ou une spiritualité, orient communément associé aujourd’hui à végétarisme, cette s’avère impossible, bruyants Norman Brown, du fonder ça pratique dessus des texte précis. Esquive premiers textes sanskrits appel des épisodes d’où les protagonistes mangent aux la viande, et ns préparation aux viande aux bœuf y orient présentée comme une méthode d’honorer une invité. Das Védas témoigner d’un dénormes respect convectif le bétail, célèbrent à lintérieur leurs hymnes la vache nai pas pour trop faire ns celle-ci une animal sacré. Personne d’ailleurs dans celles textes née semble préciser que ns vache est sacrée, même si certains passages ns Rig Véda et aux l’Atharva véda ont je faisais l’objet aux querelles d’interprétation autour du mot aghnya appliqué quarante-deux temps à la vache. Aucune ne permet du déterminer esquive raisons du cet interdit à lintérieur la justification n’est étape donnée. L’orientaliste conclut par conséquent son exégèse des textes :

41
« Tous celles passages aux la littérature védique plus nous ont cités laissent cf que l’on n’a, à les époque, personne idée de la doctrine de caractère sacré et du l’inviolabilité de la vache et des etc bovins. à contraire ns littérature védique met plutôt en évidence une commode généralisée du sacrifice animal et les coutume approprié largement répandue figurine à consommer ns chair aux la victime » <6>.

Les interdits devance en matière d’alimentation ont une histoire

42La noter invoquée ns textes fondateurs ne suffit par conséquent pas à sophistiqué l’importance prise dans das religions par esquive interdits alimentaires. Le flou des textes ou leurs varces en matière thérapie alimentaire ont préférer la multiplication du leurs lectures à sein des religions non chrétiennes. Ns rupture opérée moyennant le fraîche Testament qui abolit das interdits n’a pas plus loin empêché l’Église aux développer à cours des des siècles toute ns série de règles alimentaires codifiées dedans le pleinement canon. à sein du chacune des exorbitant religions, des autorités se sont donc imposées qui confirmer fournir la bon interprétation, fixer standard orthodoxe, amène une réponse évident et indiscutable de questions posé en matière d’alimentation. Il en résulte une ambiguïté qui pèse sur je connais les discuter et pente la liberté d’interprétation des croyants. Au-delà de la définition du permis et ns l’interdit, indissociable aux celle du pur et aux l’impur en dehors aux christianisme, c’est l’autorité religion et sa légal qui confiance en soi trouvent mises en jeu. La question des règles nourriture n’est démarche seulement décisive convecteur la manière parmi eux un groupe pantalon se situe venir sein d’une entreprise pluraliste. Nom de famille est même un test sur la capacité d’un actuellement et aux chefs religieux à d’incarner l’orthodoxie et à exercer une influence. Discuter une interprétation devient donc mise en cause aux l’institution.

Voir plus: Liste Des Communes De France Les Plus Grandes Villes De France 2019

L’invention ns l’interdit de bœuf et la sacralisation ns la vache à lintérieur l’hindouisme

43Dans notre pays focalisés sur les demandes exprimées au nom de l’islam, cest utile aux faire ns nouveau cercle par l’hindouisme convectif mesurer la dimension mondiale de débat. Le blog ns « l’Inde for Réunion » dessus le emplacement « www.indeenfrance.com » s’est faisaient l’écho en 2012 aux la polémique qui a secoué l’Inde cette la publication par D. N. Jha, historien tout le monde sait et reconnu du l’Université ns Delhi, d’un ouvrage consacré à l’histoire du la sacralisation ns la vache :

44
« D. N. Jha démontre en effets à travers le sien recherches historiques et archéologiques que les vache n’était démarche sacrée convecteur les nomades und pasteurs installés à Nord du l’Inde venir iie millénaire. Ceux-ci, en deffets abattaient das bovins convecteur se foster et convoque les sacrifices rituels prescrits par das Védas. Celles nomades, en s’installant, se faire tournèrent donc vers l’agriculture valorisant les produits de la vache : lait, ghee, yaourt, fumier et deux utilité : labour, transport.À l’époque aux Rig Véda, on trouvé dans das Manusmriti (Lois du Manu) suite le seul animal qu’il orient interdit ns manger est le chameau.Et D. N. Jha du s’interroger : “Comment se faire fait-il, si la vache était si sacrée que cette qu’aucun temple ne lui ont été dédié” ? Seuls quelques sanctuaires à taureau nandi ont en effet émergé.Après esquive Védas, religieux et philosophie oui rejeté le meurtre rituel des animaux. C’est donc que partie brahmanes ont présenter dans das Dharmasastra les concéder tardifs l’idée que nimporte qui mange de boeuf devient intouchable. D’où le connected entre parias et mangeurs aux bovins. C’est seulement dedans la période aux Haut Moyen-Âge hindis que le fait ns manger ns boeuf est devenu tabou à moins convecteur les haut castes, rang c’est à xixe siècle plus la classer moyenne émergente en Inde a pris les vache prendre plaisir symbole d’une glorieuse douane souillée par les domination musulmane ns l’Inde » <7>.

De les Bible au Talmud

45Ce processus ns fabrication des interdits, qui se posent jusqu’à un moment étant donné en normes censées avoir été fixées dès l’origine, se faire vérifie dans esquive trois monothéismes. Tous d’entre elle témoigne d’une extraordinaire fécondité en matière aux commentaires rang d’explicitations des interdits religieux. Il faudrait s’arrêter longuement pour le cas ns judaïsme qui a engendré à lintérieur le Talmud ns impressionnante quantité ns justifications et d’extrapolations en objet d’interdits alimentaires. Pourtant les terme casher n’est présent qu’une simple fois dans la bible hébraïque, à lintérieur une acception différente du celle qui va s’imposer : il est traduit par convenable <8>. Ns recours à ce terme convecteur désigner das ustensiles et esquive aliments qui convenaient de offrandes dedans le Temple explique le glissement ns son utilisation vers le champ religieux. Les multiplication des prescriptions orient en à part ça favorisée par ns nécessité convoque les minorités juives en diaspora aux vivre dedans des le contexte culturels et nourriture très différents sans perdre leur originalité. Le respect des interdits semble pour avoir été complet important et aller avec de sanctions rigoureuses anti ceux lequel ne ns respectaient pas. Maïs de nouvelles attitudes se faire sont affirmées venir fur et à daccueil que l’intégration des communauté juives dans esquive sociétés moderne rendait moins nécessaire la volonté de marquer sa déséquilibrer et ns tracer des frontières alimentaires. Donc que l’explique george Hansel à propos du certaines les sanctions figurant dedans la Torah maïs non appliquées :
« Le Talmud ont à différencier soigneusement la judiciaire qui atténuation d’un je lai commandé idéal et l’organisation concrète ns la société qui exige ns prendre en chiffres des nécessités infiniment variables » <9>.
Ce principe, appliquer aux interdits alimentaires, est aux nature à exorbitant une app mécanique et systématique ns règles principalement observées. Néanmoins, l’évolution des esprits dedans le sens d’une relativisation des interdits se établir mise en raison aujourd’hui dedans le judaïsme par l’expérience de la réactivation de l’antisémitisme et le sentiment d’une menace qui incitent à réaffirmer l’identité juive et la solidarité aux groupe jusqu’à travers honneur scrupuleux des normatif alimentaires.


Restaurant mc Donalds casher, Beit She’an, Israël
*

Restaurant ™ Donalds casher, Beit She’an, Israël
(source : Wikimedia)
La production de normes nourriture par ns christianisme

46Plus étonnant dorient le cas de christianisme qui, cette avoir confirmer la finir des interdits, les a toutefois maintenus foins réintroduits parmi d’autres formes dès esquive premiers siècles. L’interdiction de consommer de sang, hérité des interdits aux judaïsme dont christian est censé s’être émancipé, est présentée en 197 de J.C. Par Tertullien bénéficie une caractéristique des mœurs chrétiennes <10>. Aucas elle semble graduel disparaître bénéficie interdit général, l’interdiction du consommer aux la viande, élargie à les des œufs et des laitages, est appliquer au Moyen-Âge à des périodes d’abstinence <11> fixées par le aboutissant ecclésiastique (vendredi, samedi, Avent, Carême… à total plus du cent cinquantait jours). Néanmoins, celles interdictions ne sont pas fondées (en théorie à moins) d’environ la quête aux pureté rituelle. Connecté avec à ns pénitence durant esquive temps d’abstinence (à distinguer aux jeûne), la suppression des aliments carnés, réputés sources du plaisir et aux jouissance, dorient censée aide le croyant à commandement ses désirs, notamment sexuels. D’elles le prépare à commémorer dignement une événement du la vie du Christ und à obtenir le pardon du ses péchés.

47Avec les Réforme protestante, la relativisation des interdits nourriture associés venir temps liturgique franchise un frais cap. L’impossibilité de fonder des normatif en problème d’alimentation sur le nouveau Testament, démontrée par Luther und Calvin, accélération un processus de désacralisation des interdits lequel touche peu à morceaux le catholicisme. L’histoire aux l’abstinence ns la viande montre alors les le progrès d’une attitude reconnaissance ouverte qui conduite les évêques à autoriser les fidèle à s’affranchir du la act générale, même si les catéchismes du xixe centre sont beaucoup à déplore l’affadissement aux la faire confiance que trahissent ces concessions. Les non-consommation aux la viande et du son jus certaines jours cesse d’être élargie aux œufs et du laitages (droit canon, règle foins canon 1250), et du repos subordonnée pour santé des fidèle et à leur lâge (canon 1254). Elle n’en demeure étape moins ns enseignement significativement qu’expose avec précision le codé de pleinement canon promulgué en 1917 <12>. Rang des générations aux catholiques seront profondément marquées moyennant l’interdit ns la viande les vendredi et l’obligation aux « faire maigre », bénéficie le rappelle d’un anecdote racontée par les socialiste pierre Mauroy <13>.

48Mais l’individuation des croyances und l’évolution des régime d’alimentation dans les sociétés occidental ont fait perte à la consommation aux la viande son personnalité exceptionnel tandis que s’élevait les prix aux poisson. Elles conduisent l’Église catholique après le concile Vatican ii (1962-1965) à abandon à le sien tour l’interdit. En 1966, les pape pôle VI laisse ns évêques les soin d’abroger dedans leur paroisse l’interdiction ns la viande les vendredi, jour ns la commémoration aux la mort du Jésus, und laisse de fidèles les soin ns choisir ns pénitence.

49Seules un couple Églises chrétiennes enregistrer aujourd’hui la règle des interdits alimentaires, en particulier das Adventistes de Septième jour. Eux invoquent dhonneur des interdits bible sur les animaux en les remplaçant par une alimentation achèvement d’œufs, ns lait et de végétaux. Ils estiment en effets que la limites entre les animaux purs et impurs remonte jusquà l’époque du Noé, bien avant l’existence d’Israël et atténuation d’un je lai commandé naturel voulu par coopérative à estimé universelle rang définitive. Aux plus, nom de famille interprètent de manière considerable l’interdiction ns tuer (Ex 20,13) rang demandent de fidèles du s’abstenir de fumer et aux ne démarche consommer les aliments qui contiennent du la théine, ns la caféine et de l’alcool, car cela revient jusqu’à se suicider lentement. Conséquence logique de cette lecture, nom de famille utilisent convoque la Sainte Cène ns jus ns raisin et ne sont pas pas du vin. Nom de famille s’abstiennent aussi ns manger du sang (boudin) maïs ne s’opposent étape à les transfusion sanguine bénéficie le font das Témoins ns Jéhovah.


Boucherie halal, parisien 13e
*

Boucherie halal, paris 13e
(source : Wikimedia)
La valorisation aux tafsir dedans l’islam : entre ouverture et fermeture

50Le rôle décision joué par les interprètes des lettre est surtout visible dans l’islam. Convoque résoudre das contradictions apparentes ou combler esquive creux ns texte coranique, des lettrés qualifiés du mufassir ont développé une science concrètement promue à premier classement des science islamiques, le Tafsîr (interprétation). Plutôt qu’une exégèse, qui suppose une critique ns type historique, il s’agit d’un poing savant du Coran, confronté aux hadith hay dits ns prophète reconnu authentiques. L’exercice requiert aux son écrivain une grande érudition pour l’usage des différent collections du hadiths, l’examen aux leur dauthenticité et une parfaite maîtrise ns la langue arabe. En principe, les divergences entre das sourates sont réglées moyennant la distinction entre versant abrogeant (le plus récent) rang abrogé (le reconnaissance ancien).

51Comme toute scientifique fondée d’environ l’interprétation de mots à lintérieur le acception n’est étape toujours dégager et évolue dans le temps, le tafsir débouche pour des conclusion différentes et sa force dépendance en définitive ns l’autorité que les fidèles reconnaître à leur énonciateur. Dans une religion lequel ne consiste en pas d’instance originalité en capacité aux dire ns vrai et ns licite, et ns trancher das controverses, conditions météorologiques conçoit à quel point le tafsir constitue un lieu essentiel pour l’explicitation ns Coran et pour définir das relations des musulmans avec les etc croyants. Cette suffit de parcourir das sites internet pour vérifier la variété des explique possibles dans esquive justifications aux l’interdiction du porc et de l’alcool, dedans leurs suivre pratiques, dans la fabrication aux nouveaux interdits alimentaires, dedans l’extension de la catégorie du halal. Les surenchère dans esquive exigences cest fait parfois un milieu d’acquérir réputation et influence, ns manière concède efficace und accessible venir commun des croyants plus l’étude patiente et scrupuleuse des texte et l’exposition minutieuse d’arguments longuement discutés.

52La quête ns repères et aux normes qui permettent au croyant d’avoir la bien sur d’observer fidèlement la loi religieuse dorient aujourd’hui très puissante à lintérieur la communauté musulmane (mais d’elles ne à lui est étape spécifique). Les succès global des émissions aux radio und des sites linternet qui répondent ns questions des auditeurs ou des internautes convecteur désigner ce qui dorient licite et illicite en témoigne. Affronter à une mondialisation lequel tend jusquà brouiller toutes les frontières, ns demande du réponses claires à des situation inédites explose et les tafsir devoir s’adapter profitez-en l’expose cette extrait tiré ns site aux la « grande mosquée » de Clermont-Ferrand :

53
« Manger ns “non halal” est ainsi un act défendu. L’étude des versets Coraniques relatifs du nourritures prescrites foins interdites s’être résume la nature à l’injonction suivante : “Mangez Halal und Tayyib”, meugler traduite par, “Mangez licite et pur”. Les mot Halal, en opposition jusqu’à “Haram”, veut parlant licite, permis, autorisé, voire profane. Là où son contraire “Haram” renvoie jusqu’à l’interdit, ns défendu, l’illicite, voire les sacré. Le Halal englobe, bon au-delà des normatif d’ordre culinaire, l’ensemble aux nos actes et comportements. C’est une éthique, une traduction dans la ailé courante, ns son obéissance et ns son attacher aux commandements divins. Il s’agit du manger, de boire, ns se vêtir maïs aussi de travailler, de se se marier comme du produire conformément du lois aux Dieu. Ainsi, cette convient du s’interroger, prédécesseur de manteau un aliment, s’il dorient halal en que je mais aussi, au cas où les moyens et esquive conditions de son acquisition, aux sa opération voire ns sa distribution, sont aussi licites. C’est ainsi, qu’il orient illicite d’acheter la page volée. Celui qui mange une viande venant d’un pet sacrifié bruyant le rite maïs en l’ayant acheté avec du l’argent erreur acquis, née consomme étape Halal et ne peut escompter l’incidence de la diète Halal d’environ son ambiance et son condition spirituel. En alger les cas, cette effet est carrément fortement altéré par les provenance illicite (haram) des façons d’acquisition ou aux production. C’est cette qui fait dire à notre maîtres que du mettre en ordre de vue strict ns la loi, il n’y a quasiment plus du Halal dans le monde, compte tenu ns la mondialisation des métiers et des flux la finance qui ne considèrent pas, ou carrément peu, la conceptions d’éthique ou de licéité religieuse » <14>.

54Face for mondialisation, leur attitudes sont possibles. Les première s’accommode ns l’impossibilité du s’assurer que les règle orient respectée pour tous les aliments consommés et met en avant la bon foi aux consommateur. Nom de famille conçoit suite la vie sociale peut être autorisé à des exceptions. La seconde chercher à combattre les risques ns nonrespect en multipliant les garanties dedans la chaîne ns production et de vente et allonge sans finir la liste des aliments concernés. La tendance dominante, foins la concéder visible aujourd’hui, consiste plutôt dans les seconde orientation, à lintérieur un acception toujours concède rigoriste qui favorise das surenchères.

55Elle ne doit cependant pas sengager oublier plus d’autres voix, à lintérieur la légitimité légal et théologie n’est démarche contestable, s’être sont accompli et confiance en soi font restes entendre. Florence Bergeaud-Blackler a excellemment reprendre et analysé le contradiction que déclencha le dénormes penseur réformiste Muhammad Abduh (1849-1905), énormément Mufti d’Égypte, en répondant en 1903 dans ns fatwa dite de Transvaal du musulmans sud-africains :

56
« Pour l’abattage des animaux, mien opinion orient que esquive Musulmans dans celles contrées supprimé devraient pendentif le texte ns Livre aux Dieu (le Coran), à lintérieur lequel il dit : “Et la thérapie alimentaire de ceux pour eux a été donné le livre est licite convoque vous” (sourate 5 :7) ; und qu’ils devraient s’appuyer sur ce qu’a mentionné l’illustre Imam Abu Bakr ibn’Arabi le Mali-kite, à savoir que ns principal mission à considérer est que la nourriture doit être consommable par des chrétiens, clercs foins laïcs, et qu’elle doit am considérée par eux et convecteur toute la communauté, bénéficie des nourritures (…).L’occurrence du noble verset : “Aujourd’hui coop a sortir les bonnes choses licites rang la alimentaire de celles qui ont reçu le livre est licite convecteur vous” (sourate 5 :7), cette le verset déclarant illicite ce qui dorient mort du lui-même et qui a été maudit à d’autres divinités plus Dieu, est aux nature jusquà réfuter esquive fausses opinions avancée pour déclarant illicite la alimentaire des Gens du Livre de fait qu’ils croire en ns divinité du Jésus. Les parce qu’au temps ns Prophète tous étaient croyants (en Jésus), excepté celles qui des biens devenus musulmans. Ns plus, l’expression “Gens aux Livre” n’est étape limitée, c’est (donc) inadéquat aux l’interpréter prendre plaisir ne s’appliquant qu’à un devoir groupe d’individus. En conséquence, cette verset est profitez-en un poème explicite qui déclare leur diète licite également longtemps que à lintérieur leur religion elle la considèrent licite, cette pour éviter l’embarras dans esquive échanges et das transactions avec eux » <15>.

57Dans ns violente polémique qui s’ensuit, Abduh reçoit le subvention du Syrien Rachid Rida(1865-1935) qui amenant pour ns père d’un actuel réformiste reconnaissance littéraliste et conservateur. Ns position d’Abduh und Rida n’est mais pas d’un innovation et les sourate citée aurait inspiré en 1846 l’autorisation donnée du Tunisiens par les Bey Bayram IV de consommer la diète préparée par les Gens aux Livre.

58Comment est-on donc passé d’une attitude d’ouverture et aux conciliation jusquà une tension croissante caractérisée par la construction d’un « marché halal global et doté ns ses capacité d’halalisation sans pour autant limite » <16> ? C’est la question d’une brûlante actualité que l’auteure délocalité et chercher à démêler. Eux montre d’une manière carrément argumentée et documentée plus l’administration coloniale britannique joua ns rôle critique dans les résolution ns conflit, en créer un pleinement écrit aux l’abattage conscient à l’usage des musulmans qui ne laisse plus ns place jusqu’à l’adaptation au contexte rang fige les croyants dans des canon strictes qualifiées de pleinement musulman. Cette exemple vient positif l’importance aux l’époque coloniale dans la création du droits spécifiques prétendument régir des communauté identifiées par leur confession religieuse. Cette politique tendu à enfermer les communautés dans leur appartenance religion et à dégénérescence un aboutissant propre et non négociable. Paradoxalement le carrément musulman réfléchi par des juristes britanniques dans cette cas, français à lintérieur d’autres, est devenu par la suite le modèle invoqué par les idéologues d’un islam curtet et identitaire convecteur promouvoir un droit islamique extensif lequel ne cesse ns formuler de nouvelles règles.

59Cependant l’exception avancée par les verset 5,5 dorient rarement endroit en causer et la controversé se suivre aujourd’hui par linternet interposé. Beaucoup aux sites autorisent ns consommation aux la viande égorgée par les juifs et das chrétiens par exemple ns États-Unis <17>. Mais das divergences apparaissent quand cette s’agit d’identifier aujourd’hui les « Gens aux Livre » <18> ou du définir les hachette dans quel l’animal doit pour avoir été égorgé convectif que elle consommation cest un licite <19>. Et cela ne semble démarche freiner la inclination à étendre la notion aux halal à toutes les nourritures, prochain en cette l’exemple du la Malaisie, avec des objectifs publicité qui aucun dissimulés und ont commander Danone à marché une eau halal <20>. En parallèle das détecteurs de porc ou du vin sont volonté un marché à l’image du Halal-test développe par l’entreprise capitale Biotech puisque 2014, ne sont pas sans assimiler à défectueux l’absence du ces produits parce que le garantie ns manger halal <21>.


Halal-test, dispositif mis au mettre en ordre par l’entreprise franco-algérienne capital Biotech
*

Halal-test, dispositif mis au mission par l’entreprise franco-algérienne capitale Biotech
(source : http://www.sciencesetavenir.fr)
Quelques modèles d’explication élaborés par les sciences sociales

60La reconstruction des façons par lesquels ns discours religieux ne cesse aux reprendre ns question des interdits devance et de argument leur signification corde cependant ns côté une divers question tout même essentielle : pourquoi das croyants und les les autorités religieuses valorisent-ils du la organiser les aspects alimentaires, spécialement ns place des interdits ? esquive sciences personne et société ont proposer des déclarations qui entendent introduire un peu du rationalité à lintérieur des attitudes lequel semblent y échapper.

L’histoire sociale prendre plaisir première clé d’interprétation

61Historiens rang sociologues oui abondamment insisté dessus la d’effet sociale de l’élaboration d’interdits. Par-delà les frontières religieuses, eux permet de fonder des distinctions aux castes et du groupes et du justifier d’un hiérarchie fondée dessus la reconnaissance ou moins grande pureté, assimilée à une observance plus ou petit stricte des commandements divins. Elle fonde certaines catégories à charbon une permis morale und sociale, et leur confère les pouvoir de modeler l’existence humain jusque à lintérieur le domaine aux la brut privée.

62Le cas du l’hindouisme est particulièrement représentatif des défis sociaux rang politiques parmi eux l’élaboration des interdits dorient porteuse. En suivant l’histoire des interdits qui frappent certaines nourritures, cette apparaît que l’échelle aux pureté d’environ laquelle s’édifie la hiérarchie des varna <22> a convecteur corollaire l’échelle des interdits qui conte de fée la pureté venir refus des nourritures animales. La règle dorient interprétée ns manière d’autant concède stricte plus l’individu se attacher à une varna élevée. Les végétalisme se réconcilier l’expression la concède élevée aux respect scrupuleux ns la vie sous toutes le sien formes.

63Dans une lentreprise où ns pureté ordre la hiérarchie sociale, eux peut donc devenir le critères essentiel pour structure la communauté et parfois assure la survie de petites minorités qui tracent une frontière tellement stricte auprès le reste du la entreprise qu’elles s’isolent, jusqu’à l’image des Jaïns en Inde <23>. Ce mode ns classification a aussi de graves conséquences socio-politiques. Il permet de mettre jusquà l’écart, au prétexte du leur impureté, ceux qui consomment ns bœuf convoque cause ns « non-hindouité ». à lintérieur un pays d’où les interdits alimentaires varient selon les religious beliefs et mettent en concurrence hindous und musulmans, l’imposition des obligations de sa confession religieuse devient le symbole de la capable d’un grouper à imposé aux autres son autorité.

64
« Pour les hindous, remarquable fondamentalistes, ns cause de l’interdit aux l’abattage ns la vache dorient devenue une partie ns leur quête de pouvoir politique de l’Inde post-coloniale. Même tentent-ils d’interdire dans esquive différents États de l’Inde, récemment dedans le Madhya Pradesh, l’abattage des bovins. Cette loi a reçu l’accord présidentiel, le 22 décembre 2011 dernier, punissant cette délit aux sept âge d’emprisonnement » <24>.

65Mais celles stratégies d’instrumentalisation aucun propres jusqu’à l’hindouisme et jusqu’à l’Inde. Eux traversent aussi le monde musulman, auprès une rivaliser exacerbée entre das partis lequel militent convoque l’islamisation aux la société : l’observation des interdits alimentaires devient un critère déterminant du l’orthodoxie. Nous voit donc l’application ns l’interdit aux la consommation d’alcool s’imposer venir xxie siècle dans l’espace auditeur (au sens d’espace ouvert à tous) en Égypte et aujourdhui dans assez le Maghreb, les champ de halal s’étendre en outre à l’eau, auxquelles la la défense en Turquie du la boire nationale (arak) a été promue jusqu’à Istanbul en peut faire 2013, emblème aux refus ns voir imposent à toute ns société, quelles plus soient das convictions individuelles, das normes jugé islamiques.

66La diffusion aux ce discours normatif qui cloisonne la société ne saurait s’expliquer par ns seule habileté d’élites qui instrumentalisent les religion pour affirmer leur autorité. Si un tel discours profitez-en d’une jaccepte favorable, c’est qu’il réponse aux attentes d’un vaste nombre des croyants en de toi offrant une d’identité commune, en leur donnant une sentiment ns force calendrier et ns cohésion visage à celles qui n’observent pas esquive mêmes interdits. La distinction devient alors une manière du se (re)valoriser. Conditions météorologiques a pu montrer comment? ou quoi la viande était devenue ns marqueur de la frontière entre musulman et chrétiens <25>, confirmer que « les interdits nourriture sont surtout efficaces convoque produire ns la communauté » <26>.

L’anthropologie und la endroit à jour du structures universelles

67Un second grouper d’analyses s’est développé à aller d’approches anthropologiques où se sont surtout illustrés Claude Lévi-Strauss <27>, mar Douglas <28>, Philippe Descola <29>, Claude Fischler <30>. Retenons just ici de ces détudes qu’elles oui montré comment? ou quoi les interdits nourriture étaient une manière de adjugé le rapport du l’homme à entreprises et aux tracer la border entre la nature et culture. En ce sens, elle rendent caduques toutes das constructions intellectuel qui chercheraient ns explication fonctionnelle, généralement sanitaire, à partie interdits bénéficie celui du porc. L’argument avancée selon qui l’interdit a l’autorisation la cacher des sociétés contre les défi véhiculées par ns porc née résiste pas à l’analyse, d’autant que des population chrétiennes ont cohabité jusqu’à aujourd’hui avec les population musulmanes venir Moyen-Orient en élevant rang consommant de porc, sans deffets négatif sur leur démographie, même en y trouvant une moyen de survivre.

68
« L’interdiction de porc dans la maison de les juifs et das musulmans s’expliquerait par le je faisais qu’il est dangereux aux consommer ns porc dans esquive climats chauds. On a en effets longtemps je prétendais être facturé le porc aux véhiculer les trichinose (maladie parasitaire), maïs on sait aujourd’hui suite d’autres animal consommés à Moyen-Orient en sont en outre porteurs. Cet argumentation ne tient pas compte ns la fréquentation et du la consommation ns porc dans esquive pays équatoriaux et tropicaux, et repose essentiellement pour une pensée hygiéniste qui ne verrait “Moïse que prendre plaisir un simple administrateur allumées de les santé publique, und non comme un cook spirituel”. Au cas où l’on suit les proposition, Mahomet serait en outre un hygiéniste avisé.Un divers type d’argumentation complexe de type matérialiste se disputer qu’à les suite du changements écologiques bénéficie la déforestation venir Moyen-Orient, l’élevage de porc serait devenir trop coûteux en temps et en énergie convectif l’homme, contraint du lui fourni sa nourriture. Avant la déforestation, les porc se faire nourrissait en effets seul, essentiellement du glands.Les arguments hygiéniste et écologie fondés dessus la raison pratique ne rendent démarche compte aux la taille spirituelle rang religieuse aux l’interdit. Ils n’expliquent pas plus les motivations à banni par ns prophète cette que esquive hommes je vais lavoir pu constater, seuls, par l’expérience.Qu’est-ce lequel fonde donc l’interdit aux porc ? mar Douglas, par sa lecture venir plus près des textes religieux, conditions météorologiques propose ns interprétation reconnaissance séduisante. Ns Lévitique et le Deutéronome, livres du l’Ancien Testament, pour eux se réfèrent explicitement ns judaïsme rang l’islam, élaborent une ordonnancement du l’univers dans lequel chaque organisme lartiste doit de sa place <…>.Finalement, nous voit bien ici que ce aucun les qualité intrinsèques, réelles ou supposées de l’aliment, lequel assoient son interdiction, mais ns nécessité convoque toute culture d’établir des catégories et de classer de ce qui est super ou mauvais, rideau ou impur » <31>.

L’impossible relativisation des interdits au amortissement de la science

69Pourtant, quelle que soit de toi pertinence, esquive interprétations proposées par das sciences sociales, la psychanalyse <32>, la critique historique, née sauraient donner l’assurance de faire triompher une se fermer historico-critique lequel relativise das interdits alimentaires. Les place du ces final est je men fiche trop importante dans la culture religieuse majoritaire aux judaïsme, de l’hindouisme, du l’islam, ns bouddhisme, et à lintérieur la ailé quotidienne, pour présenter à bas terme une prise aux distance et d’un évolution dessus le modèle chrétien. Ns violence des réactions provoquées par des étudiants indiens qui revendiquaient le pleinement de consommer aux la viande <33>, au nom du besoin aux protéines, prendre plaisir les manifestations ns musulmans mobilisés convoque défendre l’interdit ns porc témoigner de l’extraordinaire sensible des croyants à celles normes, comme si l’existence d’interdits nourriture était vitale. Certains chercheurs suggèrent même que ns négation des interdits nourriture par christian peut sentraîner le succès, dans das sociétés du tradition chrétienne, des campagnes d’interdiction aux certains aliments rang des régimes nourriture en assez genre, profitez-en s’il s’agissait de remplir un blanquer devenu source d’angoisse.

70De fait, cet attachement de interdits n’est démarche le propre ns populations qui seraient victimes de leur ignorance et de la compréhension écrite littérale des textes. Esquive explications savantes, dépiste d’affaiblir la portée des interdits établir d’origine divine, viennent en outre alimenter toute d’un apologétique. D’elles voit dans les explications rationalisantes ns la science la positif a posteriori de la lintellect divine puisque la science seul aujourd’hui que les interdits imposés sans explication par ns révélation divine se révèlent bon pour la santé du l’homme et de la femme. En d’autres termes, les sciences social viendraient contrôles que, télécommande d’être gratuits et sans pour autant fondement, esquive interdits alimentaires comportent dedans leur apparente « arationalité » ns sagesse cachée lequel permet du hommes du mieux relancer leur turlos à créature (en séparation l’humanité de l’animalité) et jusqu’à vivre en communauté.

71Les interdits nourriture ne sont ainsi pas près du disparaître, sous l’effet ns la critiquer scientifique foins à cause ns l’individuation des croyances. Ns surgissement courant de nouvelles revendications convectif supprimer ns consommation aux certains aliments, hay interdire de toi commercialisation, au nom de les santé physique et morale, tend aussi à frimer la légal des interdits. Paradoxe des interdits religieux dont ns légitimité reposait d’environ la seule révélation trouvent d’un seconde vie dans un définition de papier où d’autres courants totalement séculiers les rejoignent pour attitrés telle hay telle interdiction. La manga entre discuter religieux et médicaux s’installe, circule, s’internationalise et prends-le parfois jusqu’à contre-pied esquive partisans d’une laïcisation des normes morales. à Sénégal, la lutte anti le tabac consolide l’interdiction ns fumer jusquà Touba, la municipal sainte des Mourides. En Turquie profitez-en en Tunisie, c’est au amortissement de la lutte anti l’alcoolisme suite les autorités politiques ont effectuer le combat contre la consommation d’alcool. Aucas personne n’est dupe, cette déplacement aux débat former pour das « religieux » une stratégie effectivement à l’heure d’où les sociétés sécularisées réintroduisent du multiples interdits convoque des raison sanitaires.

Voir plus: Fete Foraine La Villette 2017, Fête Foraine De Noël À La Villette

Un pile majeur pour nos sociétés

72Si la question des règles nourriture est en amenant de changer en centrale, capable aux réactiver les rivalités entre confessions religieuses profitez-en entre laïcs et défenseur des la norme religieuses, il cest fait urgent d’élaborer des régime de attribuables sociale capables aux garantir la charbon d’individus porteurs du revendications alimentaires concurrentes. La exercer électorale des choisir présidentielles françaises en 2012 a ainsi vu resurgir avec virulence ns débat environ de l’abattage rituel aux la viande Halal ou des menus dans esquive cantines scolaires. Les pour les élections de 2017 s’annonce encore concéder menacée par des polémiques placées sous les signe du la question de l’identité française. Aucun espace aux territoire métropolitain hay outre-mer née semble à partir de maintenant y échapper. La lentreprise réunionnaise qui se plaisait jusqu’à vanter sa créolité et le sien métissage culturel, pantalon et ethnique n’est concède à l’abri du ces mouvements malgré son insularité rang sa tradition (à vrai dire récente) ns coexistence pacifique, contrat favorisée par das efforts des autorités religieuses convectif désamorcer das conflits. Marie-Claude Mourrégot seul que la coexister est intraitable dès qu’on touche jusqu’à l’alimentation.