STATION DE SKI ABANDONNÉE FRANCE

ABONNÉS

Chaque année, alentours trois sites internet de moyenne montagne fermenter en France. Et ton équipements, souvent laissés en friche, engendrent problèmes économique et environnementaux.

Vous lisez ce: Station de ski abandonnée france


*

Pylônes rouillés, immeubles vides, remontées mécaniques jusquà l"arrêt… acclamé dans das ­"stations aux ski fantômes" qui se ­multiplient dans les massifs français, des ­Pyrénées de ­Alpes en ­passant par le Jura, le Massif ­central et les Vosges. Concurrence entre ­domaines, endettements colossaux, établissement hasardeux, baisse aux la participation et enneigement aléatoire, je connais ces facteurs blâmer en si pauvre trois stations ns montagne par année à ranger les skis. Les phénomène, qui a débuté en 1970, s"est accéléré depuis une vingtaine d"années.


168 stations je vais lavoir fermé puisque 1951

On parlez également de "­stations désarmées", pour manière des ­navires du guerre. Du moins quand nous en parle. Car le matière semblerait presque tabou dans ces territoires où neige und tourisme sont das poumons d"une économie ­fragile. "C"est un matière méconnu, il n"y a aucun inventaire, confirmé Pierre-Alexandre Metral, doctorant jusqu’à l"Université Grenoble Alpes, rare spécialiste aux la question, qui consacre elle thèse jusquà "la montagne désarmée". C"est un phénomène propre ns stations : quand nom de famille ferment, conditions météorologiques n"en parlez plus."


Si bien que l"universitaire a ns recenser lui-même celles stations fantômes dont esquive carcasses défigurent les reliefs. Et ses les données donnent ns vertige. En France, il y en aurait "168 fermées pour les 584 construites depuis les années 1930", soit environ 28% de total. ­Rançon d"une époque où toutes esquive ­communes montagnardes voulaient leur mine d"or blanc, aperçus comme ns ressource inépuisable convecteur remplacer l"agriculture rang l"industrie déclinantes.

Une situation qui s"empire avec la hausse des températures 

Depuis, ns désarmement a ­fauché essentiellement les stations aux moyenne montagne, situées entré 1.000 et 2.000 mètres d"altitude, das moins rentables. D"autant que pour les sommets, la augmenter des température due au changement climat est aujourd"hui deux fois reconnaissance élevée qu"en plaine. Si les objectifs du l"accord aux Paris aucun remplis, elle pourrait ­atteindre + 3°C parce que le fin aux siècle. En en attente le pire, saisons, recettes et fréquentations fondent déjà quand dettes et déficits croissent. Ns spectre des stations fantômes n"a jm été en outre menaçant. Et avec lui, ns cohorte aux problèmes qu"il draine.


A l"image ns prix de foncier lequel s"effondre del la fermeture, créer des critères touristiques quasi impossible à redresser. En 2004, le manque d"enneigement a sonné ns glas de la gare Saint-Honoré 1.500, en Isère, l"un des premiers super domaines du moyenne hauteur à coincés la clé sous la porte. Un électrochoc dans cette univers où alger les acteurs se scrutent. Quinze ans après, ­d"immenses bâtisses désaffectées surplombent restes le plateau du La Mure.

Voir plus: Plus Grande Grotte Du Monde Vietnam, Chronicles In Santorini

Des page web participatifs pour démonter esquive structures abandonnées

Ailleurs, ce sont esquive infrastructures du ski lequel sont laissées jusqu’à l"abandon. Bruyant Pierre-­Alexandre ­Metral, "223 remontées mécanique ont lété démantelées und une des centaines sont de nouveau debout". Esquive travaux d"enlèvement coûtent des dizaines ns milliers d"euros et, jusqu"à la loi ­montagne 2 du 2016, personne n"était prévu pour la déconstruction des tire-fesses und des télésièges. Depuis, esquive ­constructeurs aller à prévoir ns coût de démantèlement à lintérieur le budget, mais les obligation ne ­concerne que das équipements ­construits après 2016. Soit ns infime partie ns ceux qui jalonnent ns massif français.

"

Les remontées ­mécaniques peuvent encore ­contenir ns l"amiante, des huiles de moteur, des carburants

"

Ces structures présentent ns sérieux risques environnementaux. À tel alloue qu"une association, ­Mountain ­Wilderness, être tenu des cour participatifs convectif les démonter. "Il y a ns impact sur les écosystèmes. Das remontées ­mécaniques peuvent de nouveau ­contenir du l"amiante, des huiles du moteur, des carburants, des transformateurs, détaillé Nicolas Masson, chargé du ces questions venir sein de l"organisme. Celles substances sont ­susceptibles de s"infiltrer dans das sols et das eaux." D"autres sont dangereuses. Au Col du Porte (Isère), une télésiège rostand menace du s"effondrer dessus une cheminement fréquentée, sans que cette n"émeuve grand monde. "Si on ne les démonte démarche dans esquive trois âge suivant la fermeture, conditions météorologiques ne esquive ­démontera reconnaissance après, soupire ­Nicolas ­Masson. Et ça tombe parfois à lintérieur l"oubli." Quand, en 2016, ­Mountain ­Wilderness fait ns ­demande d"enlèvement d"un téléski vieille d"une à peu près vingt d"années à Doucy-en-Bauges (Savoie), la maire du la commune n"est même étape au actuellement de le sien existence.

Un territoire qui meurt

Mais "désarmer" n"est étape qu"une question d"argent. Celles structures imaginer aussi ns l"indicible, symbole d"un passé radieux que les habitants rêvent ns voir renaître. "C"est le dernier espoir, c"est une patrimoine, ­commente Pierre-­Alexandre ­Metral. Quand on l"enlève, c"est vraiment ­terminé." "C"est bénéficie un deuil, dit simplement Joëlle, restauratrice jusqu’à ­Aiguilles-en-Queyras (Alpes), village du 428 âmes qui a vu elle station Aiguilles 2000 fermer en 2005. Il faut une génération convoque que les soit accepté." dans certains cas le téléski a lété vendu en Europe ns l"Est, les etc remontées mécaniques désaffectées sont restées dessus place. Les stations voisines, dessus l"autel desquelles Aiguilles 2000 a été sacrifiée, à venir y piocher tantôt la poulie tantôt le câble qui deux manque. Mais aucune ne songe jusquà démonter complètement celles ­carcasses perchées à 1.900 mètres d"altitude. Cette qui fait dire aux vieille qu"on a "tué ns village".

"

Dans l"immense majorité, les fermeture, c"est la fin aux l"histoire

"

Car une station fantôme, c"est ns risque pour un territoire tous d"être, il aussi, concéder mort que ­vivant. Du haute lutte, les habitants réussissent maintenant et encore à trouvé une combinaison pour esquive gérer bénévolement. Quant de reconversions, nom de famille accou­chent dedans la douleur, comme venir Puigmal, dans das Pyrénées. En 2014, la fermeture a frais 50 ­emplois. Mais auprès 9 des millions de personnes d"euros de dettes, la ­situation n"était plus ­tenable. Depuis cet hiver, la station ­propose des activités sans ski alpin, ­censées d’actionner quelle suite soit ns saison. Ici aussi esquive ­remontées, toujours présentes en travers des 37 pistes, n"ont jamais été démantelées. Mais celles cas font figure d"exceptions. "Dans l"immense majorité, ns fermeture, c"est ns fin ns l"histoire", tranche Pierre-­Alexandre ­Metral.

Voir plus: Comment Bloquer Mise À Jour Android, Comment Désactiver La Mise À Jour Système Android

80 des sites) en danger d"ici jusquà 2050

Les 17 pistes du Céüze 2000, ­station déficitaire des Hautes-Alpes, n"ouvriront pas pour la ­deuxième année consécutive. Dans certains cas la finir n"est étape actée administrativement, 40 ­emplois ont déjà disparu et esquive volets de seul lhôtel sont fermé depuis l"été, achevant du donner à lieu cet aspect fantomatique que les habitants peur tant. "La mairie trouve un repreneur, mais eux n"a étape fait les base qu"elle je vais lavoir dû cette y a vingt ans, respiration ­Sébastien, ns natif de coin. Conditions météorologiques devrait oui des canons à neige." sauf que l"enneigement du culture n"est démarche ­pérenne. ­Extrêmement avide d"eau, il ­nécessite des températures froides. À terme, les fera aggravation une consommation électrique annuel qui représente déjà, jusquà l"échelle du domaine skiable ­français, celle d"une ville ns 110.000 habitants.

Selon das observateurs, diversification ns l"offre, reconversion ou endroits en partagé des stations jusquà l"échelle d"un région seraient les moyens pour faire face à ce haut mal qui plane dessus les petites ­stations. Mais, c"est inéluctable, toutes née pourront survivre. D"après l"OCDE, dans les seules Alpes françaises, 80 sites de moyenne montagne sont menacés ns fermeture d"ici jusquà 2050. Sur l"ensemble ns l"arc alpin européen, étape moins des de toi tiers des 666 ­stations du ski risquent de ne plus être rentables pour fin ns siècle.