Théorie de l évolution de l homme

Des tueurs ? Des cueilleurs ? Des bricoleur ? esquive scientifiques ont du mal jusqu’à se pente d"accord dessus l"essence du l"humanité et sur ses origines.

Vous lisez ce: Théorie de l évolution de l homme


*
*

Cette hache à henn primitive, retrouvée sur un emplacement d"Israël, est âgées de 790 000 années et a probablement été façonnée moyennant un Homo erectus. Les concéder vieux outils ns pierre remontent jusquà 3,3 des millions de personnes d"années.
Que homme peut être compliqué ! au moins, nous sommes je connais d’accord là-dessus. Maïs qu’est-ce qui nous différencie nous, Homo sapiens, des autres animal dont esquive singes, und à duquel moment est-ce plus nos les ancêtres ont achat ce petit truc en concéder ? les siècle dernier a je voyais éclore du nombreuses théorie à ce sujet. Partie en disent autant sur l’époque de leurs théoriciens que dessus l’évolution humain elle-même.

1. Conditions météorologiques fabriquons des outils : « il est la opération d’outils lequel rend homme unique, »écrit l’anthropologue Kenneth Oakley à lintérieur un éléments de 1944. Les singes utilisation des d’objets qu’ils trouvent bénéficie outils, explique-t-il, « mais ns transformation aux bâtons et de pierres à lintérieur le cible d’une utilisation particulière former la première activité humaine reconnaissable. » venir début des âge 60, luigi Leakey a allouée les débuts aux la production d’outils, et ainsi de l’humanité, à une espèce appelée Homo habilis (« lhomme habile ») qui résidait en Afrique de l’est il y a alentours 2,8 des millions d’années. Cependant, prendre plaisir l’a prouver Jane Goodall rang d’autres chercheur depuis, esquive chimpanzés aussi façonnent des des bâtons dans un cas précis, par exemple en deux enlevant leurs feuille pour aller à la « pêche » ns insectes sous le sol. Même esquive corbeaux, mais dénués du mains, sont assez habiles.


*

Raymond Dart, qui dorient à l"origine du la théorie du l"évolution humain nommée les "singe tueur", tient ns crâne aux l"enfant de Taung, les premier australopithèque a de été découvert.
2. Conditions météorologiques sommes des tueurs : D’après l’anthropologue Raymond Dart, nos prédécesseurs confiance en soi distinguaient des autre singes aux l’époque moyennant le fait qu’ils étaient des tueurs confirmés : des la biologie carnivores qui « s’emparaient aux leurs proies vivantes, les battaient jusqu’à mort, démembraient und dépeçaient das corps, étanchaient de toi soif agressé avec ns sang encore chaud du leurs victimes rang dévoraient voracement la chair frémissante. » cette formulation pouvez sembler un battre datée aujourd’hui, mais, cette la boucherie de la seconde guerre mondiale, article publié par dart en 1953 décrivant elle théorie aux « singe meurtrier » jai eu une résonance particulière.

3. Conditions météorologiques partageons notre thérapie alimentaire : Dans les âge 60, le singe meurtrier a retenue sa place venir singe hippie. L’anthropologue Glynn Isaac découvrit la prouver que des carcasses animal avaient lété volontairement déplacées de lieu du leur mort à des mise où, vraisemblablement, ns viande pouvait am partagée avec l’ensemble aux la communauté. D’après das observations d’Isaac, les partage de thérapie alimentaire entraîna ns besoin ns partager des informations d’environ les lieux à propos de quoi l’on pouvait trouver de la nourriture, causer par la suite ns développement aux langage rang d’autres comportement sociaux typique humains.


*

Cette peinture, inspiré par les découvertes archéologique faites jusquà Dmanisi en République de Géorgie, montre ns femelle Homo erectus s"apprêtant à lancer une pierre convectif repousser des hyènes d"une carcasse ns cerf.
4. Conditions météorologiques nageons à lintérieur le concède simple dispositif : toujours à l’époque « Peace et Love », Elaine Morgan, scénariste ns documentaires télévisés, affirmait que esquive humains s’être distinguaient des est différent primates par que nos ancêtre avaient évolué à lintérieur un environnement dautre : concurrence et à lintérieur l’eau. Les perte aux leur pilosité physique leur a permis aux nager concéder rapidement, et les fait de se tenir droit de ascobulaire des rivières jusqu’à gué. L’hypothèse aux « singe aquatique » orient largement écartée moyennant la communauté scientifique. Pourtant, en 2013, eux a facture dachat le assisté de David Attenborough.

5. Nous lançons des objets : L’archéologue Reid Ferring pense que nos ancêtre ont commencer à devenir humains quand eux ont développé la capacité ns lancer des pierres avec force. Ferring a découvert, pour le site archéologie de Dmanisi dans l’ancienne républicain soviétique ns Géorgie à propos de quoi ont lété retrouvés des restes hominidés vieux du 1,8 des millions de personnes d’années, la justificatif que l’Homo erectus a invention la lapidation publique à lintérieur le marqué repousser le sien prédateurs du ses proies. « esquive gens aux Dmanisi des biens petits, »déclare Ferring. « ns nombreux félins habitaient la région. Comment les hominidés ont-ils survécu ? comment? ou quoi sont-ils venir jusque-là en provenance d’Afrique ? Le faisaient qu’ils lançaient des pierres permet du répondre partielle à celles questions. » Lapider des animal nous a sociabilisés, continue-t-il, par que les réussite dépendait ns l’effort ns groupe.

Voir plus: Horaire Marée Sables D Olonne, Horaires Des Marées À Les Sables

6. Conditions météorologiques chassons : les chasse a fait bon plus qu’inspirer les coopération, bruyant la théorie défendue par esquive anthropologues Sherwood Washburn rang C. S. Lancaster dedans un article de 1968. « dedans un acception très réaliste, notre intellect, les notres intérêts, nos émotions et notre brut sociale basique sont tous des produits ns notre développement vers une ajustement réussie for chasse. » par exemple, le besoin de retenir des informations d’environ les lieux ns chasse exigeait un plus super cerveau, lequel s’est donc développé. Conditions météorologiques suppose les chasse être à l’origine du la division des mission entre das sexes, das femmes s’occupant du la cueillette. Ce qui réinstallation la question : pourquoi les femmes ont-elles en outre un super cerveau ?


*

Des archéologues ont testé d’environ un éléphant mort ns façon naturelle le temps qu"il deux faudrait pour découper du la viante avec des outils primitifs en pierre. Chaque homme a soulevé à contenue une centaine du livres (un bits moins ns 50 kg) moyennant heure.
7. Nous échangeons ns la thérapie alimentaire contre de sexe : Plus précisément, du sexe monogame. Les tournant crucial de l’évolution humaine, bruyants une théorie affectation en 1981 par C. Owen Lovejoy, née serait différent que l’émergence du la monogamie cette y a six des millions de personnes d’années. Jusque-là, das mâles alpha qui repoussaient brutalement leurs rival étaient ceux qui confiance en soi reproduisaient les plus. Les femelles monogames, cependant, préféraient das mâles esquive plus personnalisé à leur apporter de la thérapie alimentaire et à rester à leurs sur les pages pour reproduction les petits. D’après Lovejoy, nos ancêtres ont commencer à marcher droit parce que cette libérait ton mains et leur permettait de rapporter plus du provisions for maison.

8. Conditions météorologiques mangeons de la viande (cuite) : pour avoir un big cerveau, cette donne faim. La matière grise exigence vingt fois reconnaissance d’énergie qu’un muscle. Les humains n’auraient projet pu évoluer en prochain un modes végétarien, confirmer certains chercheurs. En fait, les notres cerveau a début à grossir just lorsque nous ont commencé à manger de la viande, source de thérapie alimentaire riche en protéine et en graisse, il y a deux à trois millions d’années. Aux plus, bruyants l’anthropologue Richard Wrangham, la cuisson des aliments, pratique thérapie alimentaire typiquement inde qui rend la alimentaire plus digeste, a permis à nos ancêtres de déperdition moins d’énergie à mâcher et battre la viande rang en allouer ainsi plus à deux cerveau. Et, tant beaucoup, tellement plus tard, ce cerveau a tellement grossi il a réussi à faire le sélection délibéré ns devenir végétalien.


*

Lorsque les climat africains est devenu concéder aride, cette y a alentours trois des millions d"années, les forêts ont corde place pour savane rang nos les ancêtres ont de s"adapter.
9. Nous mangeons des glucides (cuits) : Une divers théorie, diffusée à lintérieur un article récent, confirmer que il est le à faire d’engloutir des glucides qui je vais lavoir permis à notre cerveau ns grossir. Cette l’invention du la cuisson, das tubercules et autres plantes riche en amidon sont volonté d’excellentes la source de nourriture pour ns cerveau, plus faciles à trouver que la viande. D’un enzyme présente à lintérieur notre salive, l’amylase, support à décomposer das glucides pour établir le glucose parmi eux notre cerveau a besoin. Signe G. Thomas, généticien évolutionniste à l’University university London commenté que notre ADN contient ns nombreuses copies aux gène du l’amylase, cette qui indiquerait que cette dernière, par conséquent que esquive tubercules, a aidé à alimenter la évolution explosive du cerveau humain.

10. Nous marchons d’environ deux ergots : Le tourner crucial du l’évolution humain serait-il arrivé au moment où nos ancêtres sont descendus aux l’arbre rang ont commencé à marcher droit ? esquive partisans aux la insigne « hypothèse du la savane » confirmer que le monnaie climatique dorient à l’origine de cette adaptation. à fur und à mesure que l’Afrique devenait accroît aride, il y a alentours trois millions d’années, esquive forêts se faire sont réduites, retraite place parce que le savane profitez-en paysage dominant. Ce changement a favorisé das primates capables ns se tenir droit et ns voir au-dessus des hautes herbes deux prédateurs s’approcher, et capables ns se déplacer facile sur un région ouvert où les sauce d’eau und de thérapie alimentaire étaient carrément éloignées. Monmique des problèmes ns cette théorie dorient la découvrir en 2009 d’Ardipithecus ramidus, une hominidé qui vivait il y a 4,4 des millions d’années à lintérieur l’actuelle Ethiopie. Cette région était marécageuse et boisée, et toujours « Ardi » savait marche debout d’environ ses de toi jambes.


Ces arme à projectiles fabriquées par esquive premiers Homo sapiens rang retrouvées à Pinnacle mettre en ordre en Afrique australe reflètent la capacité humaine à coopérer, confirmer l"anthropologue Curtis Marean.
11. Nous nous adaptons : Richard Potts, directeur du programme pour les origines aux l’Homme à Smithsonian, suggère que l’évolution humain a lété influencée par plusieurs monnaie climatiques et ne sont pas un seul. L’émergence ns la lignée Homo il y a près aux trois des millions d’années, dit-il, coïncide auprès d’importantes fluctuations entre des climats mouiller et arides. La choisir naturelle a favorisé les primates pouvant endurées un monnaie constant et imprévisible, confirmer Potts. L’adaptabilité dorient en soi une caractéristique humaine.

12. L’on nous unissons pour gagner : L’anthropologue Curtis Marean offre ns vision des origines ns l’Homme lequel correspond bon à notre lâge mondialisé. Conditions météorologiques sommes l’espèce invasive par excellence. Après avoir passé des dizaines ns milliers d’années confinés sur un exclusivement continent, nos ancêtre ont colonisé le monde. Comment? ou quoi y sont-ils excellent ? la clé, bruyants Marean, est ns prédisposition génétiquement à la la coopération qui résultat non pas de l’altruisme mais plutôt du conflit. Das groupes ns primates lequel coopéraient ont gagne un avantages concurrentiel sur leurs groupes rivaux, et leur gênes ont survécu. « L’alliance du cette inclination unique du capacités sensibilisation avancées aux nos ancêtre leur ont permis aux s’adapter plus aisément à du nouveaux environnement », démunis Marean. « les a aussi booste l’innovation, et les développement ns technologie qui est allé changer la envoyer : des bras projectiles sophistiquées. »

Qu’est-ce qui ne va démarche dans celles théories ?

Plusieurs de elles ont du mérite, mais eux partagent le même parti héberger : un seul homme que l’humanité peut am définie par d’un seule caractéristique hay groupe ns caractéristiques bon défini, et qu’une seule étape de notre évolution a marqué le tournant crucial vers un route menant inéluctablement vers l’Homo sapiens.

Voir plus: Que Sont Devenus Les Musiciens De Johnny Hallyday, Sur Buzz, Insolite Et Culture

Mais nos les ancêtres n’étaient pas ns simples versions beta. Nom de famille n’évoluaient étape vers partie chose, mais survivaient sous leur forme d’Australopithèque hay d’Homo erectus. Nexiste pas des caractéristiques qu’ils oui acquises n’a lété un tournant, par qu’il il ny a pas a jamais aucune eu d’inévitable jusquà propos aux résultat : les singe tueur, qui fabriqué des outils, lancer des pierres, mange de la viande rang des pommes de terre, qui coopère, s’adapte et posséder un si gros cerveau que nous sommes. Et qui continue à évoluer.